AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Cannabis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Quelle position doit-on adopter vis-à-vis du cannabis?
Légaliser ou presque
21%
 21% [ 18 ]
Dépénaliser
25%
 25% [ 21 ]
Ne rien changer
13%
 13% [ 11 ]
Interdire mais sans répression systématique
19%
 19% [ 16 ]
Interdire avec une plus forte répression
20%
 20% [ 17 ]
Sans opinion
1%
 1% [ 1 ]
Total des votes : 84
 

AuteurMessage
finrod



Masculin Nombre de messages : 12
Age : 35
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Mer 7 Nov - 16:56

Les dangers du Cannabis sont bien réel. De plus les ados ne se rendent souvent pas compte de ce genre de choses.

Mais il ne faut pas que le cannabie soit un bouc-émissaire.

de trés nombreux jeunes en consomment de temps en temps sans séquelles.
Et en général, ceux qui deviennent acros sont dans des situations de
souffrances et de fuite de la réalité qui trouvent leur conséquences
dans leur vie familliale ou sociale.

Autrement dit, une telle mesure n'empechera pas en général ces
jeunes de prendre du cannabis puisque, surtout à leur age, braver les
interdits ne fait pas peur, lais en plus cela ne les aidera pas à
sortir de l'impasse.

Je pense que sur le sujet, nous avons la responsabilité de prendre pour
ces jeunes en difficulté psychologiques des mesures d'encadrement plus
importante. Afin entre autre de les protéger d'eux même et donc du
cannabis.

Par exemple grace à des psychologue scolaire spécialisé dans ce genre de problèmes.

Au bilan, je suis pour que ça reste illégal. Même s'il ne faut pas
tomber dans la chasse au sorcière et garder à l'esprit que l'objectif
doit être d'aider des jeunes en difficulté pour qui le cannabis n'est
au final qu'un moyen de s'évader et pas une cause du problème (mais un
aggravateur c'est certain).


Dernière édition par le Ven 9 Nov - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
telchar



Masculin Nombre de messages : 40
Age : 32
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Ven 9 Nov - 1:09

Y a quand même une grosse hypocrisie sur ce sujet. Le cannabis est nocif, d'accord.. J'vais pas vous enlever ca.
La clope, l'alcool et mcDo aussi... Pourtant il n'est pas interdit d'être saoul à longueur de journée, ni d'enchainer clope sur clope, et encore moins de manger à McDo tous les jours. On se contente pourtant simplement de faire de la prévention alors qu'on pourrait simplement interdire ces produits dangereux.

Le cannabis est 7 fois plus dangereux que la cigarette dans l'absolu, sauf que tu fumes rarement autant de cigarette que de joint dans une journée. Bon après il y a les cas extrèmes des gens qui sont effectivement très dépendant, mais ca existe pour toutes les activitées possible et imaginables. De plus le cannabis est généralement coupé avec du tabac. Donc la nocivité relative est bien moindre...

Ensuite, il serait temps d'ouvrir les yeux et de se rendre compte qu'il suffit généralement de descendre de son immeuble pour trouver un revendeur. Donc vouloir l'interdire n'a pas de sens, c'est totalement hors de contrôle. Vouloir éliminer la consommation serait une perte de temps et d'argent considérable.

Je voulais aussi revenir sur la législation française actuelle. Il faut savoir que depuis la loi sur les peines plancher des récidivistes l'achat de 2 grammes de cannabis pour sa consommation personnelle, par une personne considérée par la loi comme récidiviste conduit ainsi à une peine plancher de quatre ans
ferme.
Je sais pas si vous vous rendez compte à quel point c'est disproportionné. Tout ca pour avoir voulu passer un moment agréable. A titre de comparaison les peines pour violences conjugales sont passibles de 3 à 5 ans d'emprisonnement...

A ce titre la législation des pays bas est beaucoup plus intelligente je pense...

Citation :
l'usage et la revente de cannabis sont autorisés mais non légalisés ; il peut être acheté dans les coffee shops, des magasins ayant une licence spéciale pour ce commerce.
La loi n'interdit pas la consommation et si la consommation dans les
endroits privés est tolérée, celle dans les lieux publics est soumise à
une réglementation plus stricte : pas de trouble à l'ordre public, pas
de consommation en présence de mineurs (écoles, transports publics). De
plus, les maires peuvent prendre des arrêtés interdisant la
consommation de produits stupéfiants dans la rue.
Il est faux de penser que la police n'est pas répressive à ce sujet
aux Pays-Bas, même si il existe une tolérance jusqu'à cinq grammes.
Concernant la culture et jusqu'à cinq plants, elle est considérée au
même titre que la consommation personnelle. Au-delà, l'amende est de
vingt-cinq euros par pied.
L'intérêt c'est qu'il est possible de contrôler ces coffee shops, les obliger à faire de la prévention (comme les messages sur les paquets de clopes). Cela permet aussi de contrôler la qualité du cannabis revendu. Càd faire des tests pour savoir si les fournisseurs ne rajoutent pas des substances addictives en plus, ou nocives pour la santé (comme c'est le cas pour le tabac).
Ca tue aussi de fait tout commerce au noir, puisqu'il suffit de se rendre dans un de ces coffee shop pour en acheter, inutile de prendre le risque de se faire choper. Et pour le revendeur, autant monter sa boutique...Cela permet aussi de limiter la consommation aux personnes majeures très facilement et à un moindre cout encore une fois.

Edit: En plus ca créé de l'emploi cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Ven 16 Nov - 1:38

Une petite info pour ceux qui sont pour la légalisation; le tueur de Pau consomé 15 à 20 joints par jour.

Alors bien sur, on me rétorquera que la majorité des drogués sont de "petits" consomateurs.

Mais ce type a commencé par être un petit consomateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SangJun



Masculin Nombre de messages : 66
Age : 35
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Ven 16 Nov - 14:46

Méthos a écrit:
Une petite info pour ceux qui sont pour la légalisation; le tueur de Pau consomé 15 à 20 joints par jour.

Alors bien sur, on me rétorquera que la majorité des drogués sont de "petits" consomateurs.

Mais ce type a commencé par être un petit consomateur.
ET tous les tueurs qui boivent, on interdit l'alcool? (tiens, ça me rappèle les arguments : "Les tueurs de Colombine écoutaient Marylin Manson. C'est bien la preuve que cette musique est dangeureuse."Suspect )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
telchar



Masculin Nombre de messages : 40
Age : 32
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Ven 16 Nov - 16:49

Tu auras toujours des gens dans l'excès le plus total. Que ce soit pour l'alcool, la vitesse au volant, le cannabis (légalisé, toléré ou interdit), les jeux vidéos, ...

Fumer un joint, boire un verre, jouer à des jeux violents, voir des films violents, écouter du black métal ne font pas de toi un tueur psychopate pédophile...
C'est un autre débat... Toi même tu souhaitais une élévation du niveau de ce débat. Et c'est ce que j'ai essayé de faire, maintenant si tu n'as rien à m'opposer de plus sérieux (et j'imagine qu'en 10 jours t'as eu le temps d'y penser) il est préférable de ne rien répondre, je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Sam 17 Nov - 3:51

telchar a écrit:
Tu auras toujours des gens dans l'excès le plus total. Que ce soit pour l'alcool, la vitesse au volant, le cannabis (légalisé, toléré ou interdit), les jeux vidéos, ...

Fumer un joint, boire un verre, jouer à des jeux violents, voir des films violents, écouter du black métal ne font pas de toi un tueur psychopate pédophile...
C'est un autre débat... Toi même tu souhaitais une élévation du niveau de ce débat. Et c'est ce que j'ai essayé de faire, maintenant si tu n'as rien à m'opposer de plus sérieux (et j'imagine qu'en 10 jours t'as eu le temps d'y penser) il est préférable de ne rien répondre, je crois...
Je résumerais tes propos ainsi;
D'une part, tu banalises l'usage de cette drogue. Va donc dire cela aux familles des victimes de Pau, ou aux victimes qui se retrouvent déconnecter de la réalité et incapable de faire quoi que ce soit parce qu'ils consoment, ou aux familles qui ont perdu un de leur membre car un chauffard avait fumé un petit joint avant de prendre sa voiture...etc.
D'autre part, tu prétend que cela est le meilleur moyen de lutter contre les conséquences d'un traffic. Alors autant autoriser tous ce qui est interdit et donne lieu à la violation de la loi par une minorité; légalisons les actes racistes puisque la moitié des français se disent racistes. Légalisons la pédophilie comme ça nous pourrons contrôler un peu mieux la situation.

Bref, je ne trouve pas que tu élèves le débat en tenant ce genre de propos qui pourraient avoir des conséquences graves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Sam 17 Nov - 11:07

Politique de la drogue
Tout le monde se drogue (jeunes, sportifs, dirigeants, femmes) que ce soit avec de l'alcool, du cannabis, des dopants ou des médicaments, voire en faisant des marathons. Le "drogué" n'est pas forcément un "malade", il n'est pas forcément en demande, il y a autant de catégories de drogués qu'il y a de catégories de conducteurs de véhicule. Il y a ceux qui se soignent, ceux qui se dopent, ceux qui s'amusent, ceux qui s'éprouvent, ceux qui explorent, ceux qui s'ennuient, ceux qui se perdent. Il ne s'agit pas seulement de dizaines de milliers de consommateurs, le problème de la prohibition concerne des millions de gens, et d'abord la jeunesse, cela a des conséquences énormes en financement de la mafia et en renforcement de l'État policier, cela pose les problèmes du mensonge d'État, du nationalisme de l'alcool et de la négation de l'autre, c'est la survivance d'un hygiénisme utilitariste fascisant qui s'attaquait auparavant à la masturbation avec violence.
Il y a des gens en prison, les tribunaux sont encombrés par les affaires de drogue, la prohibition n'empêche rien mais augmente la violence partout. C'est une question fondamentale concernant la conscience de soi de la société puisque c'est le refus de reconnaître le caractère de drogue à l'alcool qui resurgit de façon mortifère dans la lutte contre la drogue.
Légaliser c'est contrôler (sauf pour le Chanvre que chacun doit pouvoir cultiver) et surtout informer, assurer un suivi médical. Pour éviter des morts sur la route, il vaut mieux une bonne signalisation plutôt que de compter sur la peur du gendarme. Pour des produits aussi faciles à produire que l'Ecstasy, et n'importe où, la prévention est indispensable alors qu'étant donné l'invention constante de nouvelles substances, on ne peut vraiment contrôler que si la fourniture est organisée officiellement.
Une politique de la drogue suppose une éducation à la drogue, à cette dimension de notre humanité, au fonctionnement de notre cerveau et de notre humeur, aux effets, aux limites et aux dangers des drogues. C'est un savoir aussi dangereux et nécessaire que de savoir conduire un véhicule. Certaines expériences, comme celle des Amphétamines me semblent indispensables pour comprendre le poids de la fatigue sur notre humeur et son effet sur la pensée, semblable à une dépression. C'est une expérience qu'il faut abandonner ensuite, car c'est une des plus mauvaises drogues, mais qui apporte une meilleure compréhension de soi et des autres à condition d'être reconnue par tous.
Nous arriverons à une consommation maîtrisée des drogues qui devrait assurer à une population vieillissante les conditions d'une vie désirable et, de même que la morphine est désormais largement utilisée médicalement, sans produire de toxicomanies, de même la cocaïne devrait être utilisée à faibles doses en fonction du déficit dopaminergique observé dans le vieillissement. On s'oriente dès maintenant vers une prescription d'anti-dépresseurs pour le long terme plutôt que de divers calmants ou somnifères. Il faut être très prudent dans ces affaires et mobiliser aussi les ressources de l'esprit mais c'est plutôt un facteur de baisse de consommation de médicaments, et il n'y a aucune raison de supporter la dégradation ou la douleur sans rien faire. C'est donc la direction souhaitable, à condition de laisser l'adaptation du produit au patient lui-même selon son état et de ne pas tomber dans la drogue d'État (comme le Prozac) ou la camisole chimique. Cette autonomie exige une connaissance précise sur les risques et les effets des produits qu'on nous donne, question d'éducation encore.
Ces transformations dans notre rapport à notre corps peuvent avoir des conséquences aussi profondes que les transformations que nous avons connues des rapports entre les sexes. C'est une réconciliation avec la réalité d'une "dysharmonie de la pensée et de l'âme", plutôt qu'une idéalisation nous condamnant à l'échec. Comme pour la sexualité dont toute tentative de renforcement de la norme et du surmoi n'aboutit qu'à renforcer la perversion et la culpabilité, symptôme et délire ne sont qu'un effort de guérison alors que ce dont il faut se guérir, c'est de la guérison. Ce n'est pas plus un accès au bonheur universel que la libération sexuelle mais c'est la réappropriation de notre corps et la fin des ravages de la répression.
On ne peut reprendre le discours prohibitionniste assimilant la drogue à un plaisir individuel soustrait à la société alors que le dopage, l'ivresse, la médicalisation, l'exploration ne relèvent pas du plaisir et sont valorisés socialement Les drogues sont un potentiel, pas seulement un plaisir. C'est pourquoi il vaut toujours mieux s'en servir pour quelque chose (écrire, faire de la musique, discuter) plutôt que de poursuivre le simple plaisir du corps ou du produit, impasse où la prohibition nous enferme.
C'est surtout un changement cognitif, restituant la finitude de la pensée, la singularité de l'universel comme totalité corps et esprit ; nous délivrant ainsi des mythologies normatives identitaires et racistes comme de l'objectivation scientifique d'une abstraction froide qui n'est que ruine de l'âme. C'est un progrès dans la conscience de notre liberté et dans la subversion d'un pouvoir qui nous traite en objet, d'un "libéralisme" autoritaire qui instrumentalise la liberté alors que la liberté du citoyen est le fondement de notre Constitution, alors que la liberté c'est l'homme même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Sam 17 Nov - 13:55

MS a écrit:
Politique de la drogue
Tout le monde se drogue (jeunes, sportifs, dirigeants, femmes) que ce soit avec de l'alcool, du cannabis, des dopants ou des médicaments, voire en faisant des marathons. Le "drogué" n'est pas forcément un "malade", il n'est pas forcément en demande, il y a autant de catégories de drogués qu'il y a de catégories de conducteurs de véhicule. Il y a ceux qui se soignent, ceux qui se dopent, ceux qui s'amusent, ceux qui s'éprouvent, ceux qui explorent, ceux qui s'ennuient, ceux qui se perdent. Il ne s'agit pas seulement de dizaines de milliers de consommateurs, le problème de la prohibition concerne des millions de gens, et d'abord la jeunesse, cela a des conséquences énormes en financement de la mafia et en renforcement de l'État policier, cela pose les problèmes du mensonge d'État, du nationalisme de l'alcool et de la négation de l'autre, c'est la survivance d'un hygiénisme utilitariste fascisant qui s'attaquait auparavant à la masturbation avec violence.
Il y a des gens en prison, les tribunaux sont encombrés par les affaires de drogue, la prohibition n'empêche rien mais augmente la violence partout. C'est une question fondamentale concernant la conscience de soi de la société puisque c'est le refus de reconnaître le caractère de drogue à l'alcool qui resurgit de façon mortifère dans la lutte contre la drogue.
Légaliser c'est contrôler (sauf pour le Chanvre que chacun doit pouvoir cultiver) et surtout informer, assurer un suivi médical. Pour éviter des morts sur la route, il vaut mieux une bonne signalisation plutôt que de compter sur la peur du gendarme. Pour des produits aussi faciles à produire que l'Ecstasy, et n'importe où, la prévention est indispensable alors qu'étant donné l'invention constante de nouvelles substances, on ne peut vraiment contrôler que si la fourniture est organisée officiellement.
Une politique de la drogue suppose une éducation à la drogue, à cette dimension de notre humanité, au fonctionnement de notre cerveau et de notre humeur, aux effets, aux limites et aux dangers des drogues. C'est un savoir aussi dangereux et nécessaire que de savoir conduire un véhicule. Certaines expériences, comme celle des Amphétamines me semblent indispensables pour comprendre le poids de la fatigue sur notre humeur et son effet sur la pensée, semblable à une dépression. C'est une expérience qu'il faut abandonner ensuite, car c'est une des plus mauvaises drogues, mais qui apporte une meilleure compréhension de soi et des autres à condition d'être reconnue par tous.
Nous arriverons à une consommation maîtrisée des drogues qui devrait assurer à une population vieillissante les conditions d'une vie désirable et, de même que la morphine est désormais largement utilisée médicalement, sans produire de toxicomanies, de même la cocaïne devrait être utilisée à faibles doses en fonction du déficit dopaminergique observé dans le vieillissement. On s'oriente dès maintenant vers une prescription d'anti-dépresseurs pour le long terme plutôt que de divers calmants ou somnifères. Il faut être très prudent dans ces affaires et mobiliser aussi les ressources de l'esprit mais c'est plutôt un facteur de baisse de consommation de médicaments, et il n'y a aucune raison de supporter la dégradation ou la douleur sans rien faire. C'est donc la direction souhaitable, à condition de laisser l'adaptation du produit au patient lui-même selon son état et de ne pas tomber dans la drogue d'État (comme le Prozac) ou la camisole chimique. Cette autonomie exige une connaissance précise sur les risques et les effets des produits qu'on nous donne, question d'éducation encore.
Ces transformations dans notre rapport à notre corps peuvent avoir des conséquences aussi profondes que les transformations que nous avons connues des rapports entre les sexes. C'est une réconciliation avec la réalité d'une "dysharmonie de la pensée et de l'âme", plutôt qu'une idéalisation nous condamnant à l'échec. Comme pour la sexualité dont toute tentative de renforcement de la norme et du surmoi n'aboutit qu'à renforcer la perversion et la culpabilité, symptôme et délire ne sont qu'un effort de guérison alors que ce dont il faut se guérir, c'est de la guérison. Ce n'est pas plus un accès au bonheur universel que la libération sexuelle mais c'est la réappropriation de notre corps et la fin des ravages de la répression.
On ne peut reprendre le discours prohibitionniste assimilant la drogue à un plaisir individuel soustrait à la société alors que le dopage, l'ivresse, la médicalisation, l'exploration ne relèvent pas du plaisir et sont valorisés socialement Les drogues sont un potentiel, pas seulement un plaisir. C'est pourquoi il vaut toujours mieux s'en servir pour quelque chose (écrire, faire de la musique, discuter) plutôt que de poursuivre le simple plaisir du corps ou du produit, impasse où la prohibition nous enferme.
C'est surtout un changement cognitif, restituant la finitude de la pensée, la singularité de l'universel comme totalité corps et esprit ; nous délivrant ainsi des mythologies normatives identitaires et racistes comme de l'objectivation scientifique d'une abstraction froide qui n'est que ruine de l'âme. C'est un progrès dans la conscience de notre liberté et dans la subversion d'un pouvoir qui nous traite en objet, d'un "libéralisme" autoritaire qui instrumentalise la liberté alors que la liberté du citoyen est le fondement de notre Constitution, alors que la liberté c'est l'homme même.
Une fois encore, beaucoup d'excuse pour justifier la légalisation mais rien qui passe par dessus les conséquences désastreuses de la consomation du canabis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
telchar



Masculin Nombre de messages : 40
Age : 32
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Sam 17 Nov - 14:27

T'es fatiguant Méthos. Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit s'il te plait. Tu ramènes tout à un cas précis d'un tueur qui fumait du cannabis... J'suis sur que ca a fait les gros titres à l'époque. Mais tu ne peux pas te baser la dessus, et sur les sentiments des gens, pour justifier n'importe quoi.

Sinon je fais la même chose tiens:
"Il y a des prêtres, fidèles serviteur de Dieu, qui sont pédophiles. .. Vous vous rendez compte pour les familles et ces enfants victimes de ces vieux pervers en soutanes, à chaque fois qu'ils passent devant une église, une cathédrale, ils y repensent. Ca doit être insupportable pour eux, les pauvres...
C'est pourquoi j'ai décidé que nous interdirons désormais la pratique du christianisme. Puis dans un second temps nous détruirons ces églises et cathédrales.
En plus ca fera de la place pour faire des parking en centre-ville."
C'est pas sérieux. Si je voulais faire un gros troll je dirais même que ca ressemble au discours général que le gouvernement pourrait avoir, en réagissant sur un fait divers. Imaginez la même chose avec les chiens qui attaquent des gens... Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChristianB

avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 70
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Sam 17 Nov - 17:28

Tout n'est pas blanc ou noir, le plus souvent c'est gris. Il ne peut y avoir des bons et des méchants. Il faut faire avancer les choses en discutant de façon raisonable. Si chacun campe sur ses positions, l'évolution ne pourra se faire. Le positions intransigeante nous ont valu des périodes telle celle de l'inquisition. Nous sommes dans une civilisation où l'individu ne vit que pour l'apparence. En plus la société fait en sorte de metre en avant ces nouveaux Dieux que sont ces fameux sportifs qui n'ont rien de commun avec l'individu de base. Le scandale est d'autant plus grand que souvent l'on se rend compte que pour arriver à ces "exploits" il est fait usage de drogues. La solution serait peut être de revenir à des performances plus humaines. Un retour vers une société moins orientée vers le spectacle que l'on donne aux autres réduirait d'autant le besoin de paradis artificiels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citoyensetdemocrates.forumpro.fr/
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Lun 19 Nov - 0:29

telchar a écrit:
T'es fatiguant Méthos.

Et oui, je sais...

Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit s'il te plait. Tu ramènes tout à un cas précis d'un tueur qui fumait du cannabis... J'suis sur que ca a fait les gros titres à l'époque. Mais tu ne peux pas te baser la dessus, et sur les sentiments des gens, pour justifier n'importe quoi.

Je ne me base pas la dessus; je donne un argument que j'appuis d'un exemple concret.
En étant interdit, le canabis a contribué à la mort de ces deux femmes; qu'est ce que cela sera après. Ce n'est qu'un argument parmis d'autre.

Sinon je fais la même chose tiens:
"Il y a des prêtres, fidèles serviteur de Dieu, qui sont pédophiles. .. Vous vous rendez compte pour les familles et ces enfants victimes de ces vieux pervers en soutanes, à chaque fois qu'ils passent devant une église, une cathédrale, ils y repensent. Ca doit être insupportable pour eux, les pauvres...
C'est pourquoi j'ai décidé que nous interdirons désormais la pratique du christianisme. Puis dans un second temps nous détruirons ces églises et cathédrales.
En plus ca fera de la place pour faire des parking en centre-ville."
C'est pas sérieux.

On est d'accord; tes propos ne sont pas sérieux.

Si je voulais faire un gros troll je dirais même que ca ressemble au discours général que le gouvernement pourrait avoir, en réagissant sur un fait divers. Imaginez la même chose avec les chiens qui attaquent des gens... Suspect

Il n'y a pas un fait divers qui plaide contre le canabis mais un très grand nombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SangJun



Masculin Nombre de messages : 66
Age : 35
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Lun 19 Nov - 16:12

Méthos a écrit:
telchar a écrit:
T'es fatiguant Méthos.

Et oui, je sais...

Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit s'il te plait. Tu ramènes tout à un cas précis d'un tueur qui fumait du cannabis... J'suis sur que ca a fait les gros titres à l'époque. Mais tu ne peux pas te baser la dessus, et sur les sentiments des gens, pour justifier n'importe quoi.

Je ne me base pas la dessus; je donne un argument que j'appuis d'un exemple concret.
En étant interdit, le canabis a contribué à la mort de ces deux femmes; qu'est ce que cela sera après. Ce n'est qu'un argument parmis d'autre.

Sinon je fais la même chose tiens:
"Il y a des prêtres, fidèles serviteur de Dieu, qui sont pédophiles. .. Vous vous rendez compte pour les familles et ces enfants victimes de ces vieux pervers en soutanes, à chaque fois qu'ils passent devant une église, une cathédrale, ils y repensent. Ca doit être insupportable pour eux, les pauvres...
C'est pourquoi j'ai décidé que nous interdirons désormais la pratique du christianisme. Puis dans un second temps nous détruirons ces églises et cathédrales.
En plus ca fera de la place pour faire des parking en centre-ville."
C'est pas sérieux.

On est d'accord; tes propos ne sont pas sérieux.

Si je voulais faire un gros troll je dirais même que ca ressemble au discours général que le gouvernement pourrait avoir, en réagissant sur un fait divers. Imaginez la même chose avec les chiens qui attaquent des gens... Suspect

Il n'y a pas un fait divers qui plaide contre le canabis mais un très grand nombre.

Je réitère ma question ... avec les mêmes arguments, l'alcool doit lui aussi être interdit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Lun 19 Nov - 19:51

SangJun a écrit:
Méthos a écrit:
telchar a écrit:
T'es fatiguant Méthos.

Et oui, je sais...

Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit s'il te plait. Tu ramènes tout à un cas précis d'un tueur qui fumait du cannabis... J'suis sur que ca a fait les gros titres à l'époque. Mais tu ne peux pas te baser la dessus, et sur les sentiments des gens, pour justifier n'importe quoi.

Je ne me base pas la dessus; je donne un argument que j'appuis d'un exemple concret.
En étant interdit, le canabis a contribué à la mort de ces deux femmes; qu'est ce que cela sera après. Ce n'est qu'un argument parmis d'autre.

Sinon je fais la même chose tiens:
"Il y a des prêtres, fidèles serviteur de Dieu, qui sont pédophiles. .. Vous vous rendez compte pour les familles et ces enfants victimes de ces vieux pervers en soutanes, à chaque fois qu'ils passent devant une église, une cathédrale, ils y repensent. Ca doit être insupportable pour eux, les pauvres...
C'est pourquoi j'ai décidé que nous interdirons désormais la pratique du christianisme. Puis dans un second temps nous détruirons ces églises et cathédrales.
En plus ca fera de la place pour faire des parking en centre-ville."
C'est pas sérieux.

On est d'accord; tes propos ne sont pas sérieux.

Si je voulais faire un gros troll je dirais même que ca ressemble au discours général que le gouvernement pourrait avoir, en réagissant sur un fait divers. Imaginez la même chose avec les chiens qui attaquent des gens... Suspect

Il n'y a pas un fait divers qui plaide contre le canabis mais un très grand nombre.


Je réitère ma question ... avec les mêmes arguments, l'alcool doit lui aussi être interdit.
Et le jogging...

_________________
"J aurais pu faire autre chose de ma vie"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
telchar



Masculin Nombre de messages : 40
Age : 32
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Mar 20 Nov - 2:19

J'crois que Méthos tu n'as pas saisi toute l'ironie de mes propos :/
Et les propos de SangJun ne sont pas incohérents du tout MS, si on se base sur les arguments sus-cités...

Edit: autant pour moi MS silent


Dernière édition par le Mar 20 Nov - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Mar 20 Nov - 11:00

J abonder dans le sens de sang

_________________
"J aurais pu faire autre chose de ma vie"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
legom



Masculin Nombre de messages : 2
Age : 43
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Sam 24 Nov - 17:33

j'ai voté aussi pour la dépénalisation puisque pour ma part, je considére que la Cannabis n'est pas plus dangereux que l'Alcool à haute dose ou la cigarette. Donc arrêter l'hypocrisie.

J'ai par ailleurs vu un reportage hier soir sur la cocaine qui m'est apparu édifiant : le nb de consommateurs de coc a doublé en France l'an dernier et touche desormais toutes les catégories sociales. De l'ouvrier au prof, en passant par le cadre d'entreprise. Le prix de la cocaine a fortement chuté, et du coup, cette drogue, considérée comme décuplant les capacités festives, n'est plus reservée aux people et à la jet set : elle s'installe de plus en plus dans les soirées entre potes. La cocaine a ceci de vicieux qu'elle vous permet de boire davantage tout en evitant la gueule de bois, la sensation d'addiction ou de manque ne se fait ressentir que plusieurs mois après une consommation régulière. Mais attention, elle attaque le systeme nerveux et sensoriel. A forte dose prolongée, elle attaque la vue, par exemple. Le gramme de cocaine vendu coute moins cher que du cannabis, il est composé aux 2/3 par ... du sucre ! il y a 14% d'un antalgique interdit en France (je ne sais plus le nom mais cet antidouleurs attaquait les fonctions du rein et pouvait provoquer des epilepsies). Une des plaques tournantes françaises de la cocaine se trouve à Morlaix, une ville paumée en Bretagne, ou la drogue circule jusque dans les collèges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Sam 24 Nov - 19:00

legom a écrit:
Une des plaques tournantes françaises de la cocaine se trouve à Morlaix, une ville paumée en Bretagne, ou la drogue circule jusque dans les collèges.
Ça alors ! Je connais du monde là-bas, je leur poserai la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
Aquarius Nominoé



Masculin Nombre de messages : 13
Age : 34
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Dim 25 Nov - 17:05

lol, (pour Morlaix) ...

bon, comme moi ça me galère de relire les 5 pages ! (avec pourtant des choses bien intéréssante j'en suis sûr)

Je vais donner mon avis brut de décoffrage :

"Interdire avec une plus forte répression" !!

y'a pas d'autres solution !!


pour qui connait très bien le milieu, et surtout, vois les évolutions, il est déjà presque trop tard ... Beaucoup PLUS de répression nécéssaire !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Dim 25 Nov - 17:11

Moi je suis convaincu que dépénaliser nous permettrait d'atteindre les objectifs souhaités par les pro-répression, je vous laisse réfléchir là-dessus... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
Aquarius Nominoé



Masculin Nombre de messages : 13
Age : 34
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Dim 25 Nov - 17:24

dépénaliser ...
ok, je réponds ...

en 10 ans, j'ai JAMAIS été inquité, ni moi, ni mes amis, pour fumer !!
dans l'enceinte même des collèges, lycées, voir même dans le bus ^^ en ville, partout !! Juste tu vois les flics, tu caches ton oinj !!
et puis, tout le monde fument chez tout le monde !!
la vrai galère, c'est pas de savoir si on va se faire chopper ou pas !!! mais bien de savoir si on est sûr de re-chopper ou pas une fois tout fumé !!


Donc une dépénalisation ??? pffff !! ça fait longtemps qu'elle est dans les faits !!

bon, vite fait, des fois, dans le journal, on lis qu'un mec c'est fait prendre avec quelques grammes ... qu'il passera en jugement ...

mais face à ça ! combien de fois par mois j'entends des potes qui me disent, putain me suis fait prendre par la bac, mon pris mon schit, m'en tape, il m'en reste encore !!

et maintenant même, et ça devient récurent (y'a juste un mois) un pote qui rentre, "et les gars, y'a la bac qui nous est tombé dessus, on roulait un tar dans la caisse, il nous ont fait sortir, on pris notre weed, fouillé la caisse vite fait, puis se sont barré ... et le pire !!! ils nous ont rendu la weed !! ils s'en foutaient !!!"

Je confirme !!

on est déja !!! en dépénalisation non officielle ^^

alors pourquoi pas officialiser ???

c'est simple : la génération qui suit ne fume pas ...
ben non, c'est tellement rentré dans les moeurs !! les p'tit en CM2 connaissent déjà tout du marché du schit !! impressionnant, nous on étonnait déjà les pions au collège quand on en parlait en connaissance de cause, mais là, dès le CM2 !! et de plus en plus !!
et combien fument avec leurs parents ??? j'en connais des masses !!

mais non, les jeunes le schit, ça les intéresses pas ...
du coup, ben, quand je traine avec des plus jeunes, et que je vois de plus en plus de C, taz, trips and co, alors qu'il y a 5 ans c'était d'une extrème rareté ...

ben ça fait peur ... vraiment peur ...

regarde en hollande, légalisé, les gens fument pas, ils gobent !

une répression plus forte, n'empèchera pas de fumer, mais au moins empéchera de plus grandes dérives ...



m'enfin ... là aussi, ce n'est qu'un point de vue ...

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Dim 25 Nov - 17:29

Oui je vois ce que tu veux dire, je vais y réfléchir... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
Aquarius Nominoé



Masculin Nombre de messages : 13
Age : 34
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Dim 25 Nov - 17:32

très bien ^^ j'attends ^^

mais on en parlera en tête à tête ...
c'est un sujet que je connais assez bien ... voir même plus, j'ai eu le temps d'y réfléchir...

et considère que ça devrait être considéré comme vrai drogue dure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Dim 25 Nov - 17:38

Ok, on en reparle autour d'un pète ? lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
Aquarius Nominoé



Masculin Nombre de messages : 13
Age : 34
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Dim 25 Nov - 17:56

mdrr

trop tard, j'ai arrété maintenant, faut penser à évoluer un jour ou l'autre ... Mais les érreurs de jeunesse sont constructives tant qu'elles ne détruisent pas (trop) ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steff02



Masculin Nombre de messages : 17
Age : 32
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Le Cannabis   Dim 3 Fév - 18:30

Ne rien changer.

Je suis, en outre, contre l'idée, également, de fixer un taux de "cannabis" comme le taux d'alcoolémie concernant la conduite, car ca reviendrait à rendre légitime et banale l'utilisation du cannabis.

On essaye de faire en sorte que les gens fument déjà moins de tabac, donc je ne pense pas que c'est en dépénalisant le cannabis, drogue refuge pour certains, symbole libertaire pour d'autres, que l'on va arranger les choses. Le cannabis, quoiqu'on en dise, est de toute manière mauvais pour la santé, et a des conséquences directes sur la santé au même titre que le tabax.

Croire que ca va améliorer l'ordre public juste en dépénalisant ou légalisant cette drogue, c'est un peu se moquer du monde.

Enfin, pour ceux qui sont tentés d'associer drogue et alcool, je ne suis absolument pas d'accord. L'alcool, au contraire de la plupart des drogues, et donc du tabac et du cannabis notamment, ne représente pas un danger [g]DIRECT[/g], car consommer avec beaucoup de modération et de façon raisonnée, il n'est absolument pas dangereux. Boire 1 ou 2 verres de vin ou de bière de temps en temps, sans que ce soit quotidien, n'est selon moi absolument pas dangereux, au contraire du tabac ou du cannabis par exemple, qui, de par leur subsance même, sont déjà mauvais pour la santé. Donc attention aux amalgames trop faciles. Voilà mon avis Smile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Cannabis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Cannabis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des cartes a l'odeur de cannabis.
» Aulnay-sous-Bois : saisie de cannabis, d'héroîne et de cocaïne
» CANNABIS - Le pour et le contre - et aussi, "les pour" et "les contre"
» Paris - Saisie de cannabis (18.10.2015) : un sulfureux indic soupçonné de trafic.
» Gorcy - Cannabis : la maison cachait un laboratoire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Démocratie Directe :: Bureau de vote :: Projet du MoDem-
Sauter vers: