AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le cannabis et vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre consommation de cannabis
Jamais touché et je n'y toucherai jamais
44%
 44% [ 50 ]
Jamais touché, mais j'aimerais essayer un jour
8%
 8% [ 9 ]
Déjà essayé
29%
 29% [ 33 ]
Fumeur très occassionnel
4%
 4% [ 5 ]
Fumeur en usage festif
6%
 6% [ 7 ]
Fumeur régulier
1%
 1% [ 1 ]
Fume 1 pétard par jour
1%
 1% [ 1 ]
Fume plus de 1 pétard par jour
0%
 0% [ 0 ]
Je garde ça pour moi
6%
 6% [ 7 ]
Total des votes : 113
 

AuteurMessage
SangJun



Masculin Nombre de messages : 66
Age : 35
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Le cannabis et vous   Lun 13 Aoû - 17:45

Afin d'apporter de la précision dans le débat sur le cannabis, je pense qu'une question dois être posée et la voici. Evidemment, ne prenons pas les mesures de je ne sais plus quel institut pour qui un consommateur régulier consomme au minimum 30 pétards par an.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe67

avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 53
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Lun 13 Aoû - 22:19

Tu aurai pu ajouter "j'ai fumé + d'un par jour mais ce n'est plus de mon age ces conneries" là je suis sur que tu faisais carton plein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SangJun



Masculin Nombre de messages : 66
Age : 35
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Mar 14 Aoû - 3:09

J'ai pensé à mettre cette réponse mais finalement j'y ai renoncé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
garba54



Masculin Nombre de messages : 1
Age : 27
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Ven 17 Aoû - 18:02

alors comme ça 75/100 des modems sont des drogués, intéréssant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flec

avatar

Féminin Nombre de messages : 59
Age : 61
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Ven 17 Aoû - 20:00

75% de 16 personnes, ça ne fait pas beaucoup !Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polash

avatar

Masculin Nombre de messages : 23
Age : 50
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Lun 27 Aoû - 20:56

J'y ai goûté lors de mon service militaire et je n'ai pas aimé, de plus je ne fume pas.
Que ce soit avec de l'alcool ou de la drogue, avoir l'esprit "dérouté" ne me plait pas.
P.Launay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALGO_38

avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 41
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Jeu 22 Nov - 18:27

Bonjour,
Déjas essayé en milieu festif a l'epoque mais cela n'as jammais ete une culture chez moi et maintenant je ne bois plus d'alcool du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aleksander

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 57
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Dim 23 Déc - 20:48

Une drogue c'est quelque chose qui procure un sentiment de satisfaction (artificiel), et qui a des effets indésirables, plus ou moins importants... "La drogue" préférée d'Arielle Dombasle, c'est la télé: en absence de BHL, elle aime à s'endormir devant... Wink

Souvent, "les effets collatéraux" dépassent à la longue l'effet recherché. En plus, celui-ci est de courte durée, de plus en plus courte au fil de prises, si bien qu'un manque ou une dépendance apparaît: le sujet (asujetti) continue à en prendre, malgré les dégâts évidents qu'il constate.

Que penser du sentiment d'insatisfaction, à l'origine de la prise de substances chez certains? Est-ce négatif, un signe d'échec, de frustration, d'une faiblesses de caractère, de manque de courage, de foi? Ou bien, au contraire, ne témoignerait-il pas positivement d'une sensibilité accrue, celle qui perçoit, de façon "lucide", une certaine absurdité du monde environnant, un manque de sens, une impuissance objective devant les injustices ou les souffrances?

En tout cas, ce qui compte pour évaluer un homme ou une femme politique asujetti, c'est la motivation qui sous-tend la prise de drogue, soit-elle "douce" comme cannabis ou le café (leur supposée douceur reste controversée):

1) pour se stimuler dans des périodes difficiles (avec du café, le tabac, un peu d'alcool, les jeux du hasard, des aventures amoureuses multiples, des sports dangereux, un travail de workaholic, etc. - car toutes ces conduites à risque passent par the final common pathway qui est la dopamine cérébrale). On ressent parfois le besoin d'être dopé, par des moyens permis, pour parvenir à ses buts.

2) Pour se détendre, décompresser, récupérer, se divertir comme dit Blaise Pascal avec une certaine compréhension, car "on ne peut pas être toujours tendu vers un idéal, vers Dieu".

3) Pour fuir le monde réel, se transporter dans d'autres cieux, dans l'illusion, état de rêverie insolite et conscience altérée, s'éloigner des soucis et problèmes qui nous assaillent...

Cette dernière motivation, qui semble concerner le cannabis (que sais-je, je n'ai jamais essayé), ne sied pas trop à un homme ou femme politique, surtout si c'est fait avec des moyens proscrits par la loi. Notre héro qu'on élit, devrait agir sur la réalité, et non pas la fuir... En plus, il devrait respecter la loi, au moins en attendant qu'on la change, avec son concours actif bien sûr...

_________________
Je définirais mon rôle ainsi: l'avocat du diable défend une personne ou une idée tombée en disgrâce, là où elle n'a pas tous ses torts, et à l'inverse - il émet des objections là où elle jouit d'une adoration excessive. (Selon Karl R. Popper, définir est une question de convention)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris

avatar

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 62
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Lun 24 Déc - 22:30

Ta réflexion autour du "sentiment d'insatisfaction" me séduit. Les perspectives positive et négative en fait se confondent: le réel si consternant décourage mais ce constat découle d'une sensibilité exarcerbée par la souffrance environnante et l'injustice. Le refuge dans les paradis artificiels est alors souvent assimilé à une capitulation, heureusement seuls quelques uns sombrent et deviennent junkie alors que beaucoup parviennent à filtrer le réel à travers un prisme constitué au fur et à mesure que l'on progresse vers la maturité et s'en sortent.
Un aspect dans ce domaine me paraît cependant essentiel: la révolte. Recourir aux drogues, aux tatouages, aux excès... revient à faire un pied de nez à l'ordre établi qu'il me paraît normal de rejeter quand on est jeune et que l'on jette un regard critique et idéaliste sur le monde. Jouer avec la transgression c'est chercher les limites: les drogues sont un moyen d'exprimer son rejet des normes et de sonder le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aleksander

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 57
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Mar 25 Déc - 13:39

Oui, boris, je comprends bien la révolte... Mais s'il fallait garder une norme, après un rejet de toutes les autres dans un mouvement de révolte, je choisirais le principe latin: Primum non nocere (la première chose, c'est ne pas nuire).

_________________
Je définirais mon rôle ainsi: l'avocat du diable défend une personne ou une idée tombée en disgrâce, là où elle n'a pas tous ses torts, et à l'inverse - il émet des objections là où elle jouit d'une adoration excessive. (Selon Karl R. Popper, définir est une question de convention)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris

avatar

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 62
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Mar 25 Déc - 23:26

primum non nocere, soit. En ce qui concerne le cannabis, je ne vois cependant pas trop de nuisance, il s'agit plutôt d'autodestruction au même titre que l'excès d'alcool ou de tabac.
De ton post sur le fil "quel type d'e-militant êtes-vous" je déduis que tu es croyant tout avocat du diable que tu sois. Pour ma part je suis agnostique, c.a.d. que la question de l'existence de dieu ne me fait ni chaud ni froid. Et là se situe le point de divergence entre nous: la religion enferme à mes yeux le monde dans un carcan de normes et établit un idéal de perfection en opposition avec la faiblesse de l'être humain qui contredit systématiquement ces normes . Cela conduit certains jeunes à fuir cette hypocrisie en se réfugiant dans les paradis artificiels, paradis dans lesquels la musique, la peinture, la nature etc prennent une autre dimension et donnent un ersatz de spiritualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aleksander

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 57
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Mer 26 Déc - 0:46

Je pense que "notre divergence", boris, pourrait être facilement réduite, si la norme principale, primum non nocere, s'appliquait aussi aux normes, dont les normes religieuses. C'est à dire si le fait de les respecter apportait plus de bien que de mal. Effectivement, si c'est juste pour créer un carcan, ça ne vaudrait pas la peine.

Certaines normes, autrement dit des contraintes, peuvent bien être utiles. En les respectant, on évite des ennuis. En mettant des limites à sa liberté immédiate, on augmente sa liberté à long terme, je l'ai lu quelque part ou bien je l'ai transformé...

Certaines personnes, à l'instar des artistes, ont une sensibilité exacerbée, en ce qui concerne l'au-delà, et essayent d'indiquer aux autres le chemin à suivre, donc ne pas dépasser certaines bornes... A nous de les croire ou pas... Mais effectivement, si les bénéfices à tirer du respect des normes nous attendaient uniquement après la mort, alors on devrait être méfiant envers ceux qui prêchent un tel report.

Est-ce si pénible de respecter des normes, suivre des valeurs, des idéaux, même si on est un être faible? Si je me rappelle bien, les penseurs ou philosophes antiques trouvaient leur plus grand bonheur en suivant la vertu (en étant à la hauteur des normes)...

Je me demande s'il y a plus d'usagers de cannabis parmi les croyants ou parmi les agnostics ou athées? Quelqu'un sait?

Coluche a dit une fois que si Dieu existait, alors vu l'état du monde, le Diable devrait exister aussi. Donc, dans ma croyance en Dieu, en tant qu'avocat du diable, il n'y a pas tellement de contradiction... Smile

_________________
Je définirais mon rôle ainsi: l'avocat du diable défend une personne ou une idée tombée en disgrâce, là où elle n'a pas tous ses torts, et à l'inverse - il émet des objections là où elle jouit d'une adoration excessive. (Selon Karl R. Popper, définir est une question de convention)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris

avatar

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 62
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Jeu 17 Jan - 21:43

hum, je peine à te suivre advocatus dans ton exposé sur les normes. En ce qui me concerne je suis plutôt adepte de Georges Bataille et son concept de transgression m'avait autrefois séduit lors de mon époque disons "bohème" où l'on refaisait le monde. Et le cannabis justement est un moyen de transgresser la norme pour les jeunes, d'exprimer leur révolte de l'ordre établi et du cynisme du monde adulte. Seule sa légalisation lui ôterait une bonne part de son pouvoir de séduction en même temps qu'elle détruirait les filières de contrebande. Je ne crois pas cependant que l'opinion française soit prête pour faire ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aleksander

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 57
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Ven 18 Jan - 2:29

Oui, d'accord, le fruit défendu est deux fois plus savoureux pour une même personne. Par contre, la baisse des prix suite à la légalisation du cannabis, pourrait élargir le cercle de ces toxicomanes légers, ceux-ci n'étant plus limités par un prix redhibitoire.

L'idéal serait, pour les jeunes et les autres qui veulent se révolter contre un monde injuste, de pouvoir transgresser les normes sans conséquences pour leur santé. Fumer sans tomber malade ni tomber en dépendance. Mais, avec la disparition du danger, la transgression consciente aurait-elle encore un sens?

Pourquoi brave-t-on les interdits et les normes? Fait-on cela juste pour s'opposer aux adultes hyppocrytes ou bien pour autre chose?

F. Ozanam écrivait: "Les dangers sont un aliment pour une âme, qui sent en elle même un besoin immense et indéfini que rien ne pourrait satisfaire."

_________________
Je définirais mon rôle ainsi: l'avocat du diable défend une personne ou une idée tombée en disgrâce, là où elle n'a pas tous ses torts, et à l'inverse - il émet des objections là où elle jouit d'une adoration excessive. (Selon Karl R. Popper, définir est une question de convention)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris

avatar

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 62
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Mer 23 Jan - 13:18

transgresser interdits et normes relève d'une attitude anarchisante qui voit en l'ordre une contrainte aliénant la personne au nom de critères arbitraires (loi, religion,administration kafkaïenne,...). Le danger est inhérent à cette transgression car l'ordre est dit "établi" et bannit toute déviance . Mais les dangers dont parle Ozanam sont peut-être d'autre nature: des défis à soi dans un but de dépassement et non d'opposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladur



Masculin Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Ven 25 Jan - 15:40

Le danger du cannabis est lié à la consommation par des jeunes en pleine croissance, le mélange avec d'autres drogues (dont l'alcool), la conduite sous emprise de cannabis et la proximité avec la mafia, sans parler de la tendance à la vente de produit de plus en plus chargé en THC.

Donc, une légalisation compensée par une interdiction de vente aux mineurs et la prévention sur le danger du cannabis au volant éviterait l'ensemble des dangers sociétaux et de santé public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aleksander

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 57
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Ven 25 Jan - 17:23

Et les risques pour la santé?
J'ouvre le livre "100 gestes de médecine d'urgence sans matériel" et je vois la rubrique "intoxication par le cannabis".

En tête de la rubrique: symptômes, où on trouve: euphorie, somnolence, distorsion des images/sons, conjonctives injectées (rouges), hypotension (baisse de tension artérielle), parfois angoise/agitation...

_________________
Je définirais mon rôle ainsi: l'avocat du diable défend une personne ou une idée tombée en disgrâce, là où elle n'a pas tous ses torts, et à l'inverse - il émet des objections là où elle jouit d'une adoration excessive. (Selon Karl R. Popper, définir est une question de convention)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vianney



Masculin Nombre de messages : 8
Age : 40
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   Mer 13 Fév - 2:24

je garde cela pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cannabis et vous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cannabis et vous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pouvez-vous m'aider à choisir un siège auto ?
» que pensez vous de ces sourcils ?
» Vous souvenez-vous de vos quarts à la coupée ?
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Que pensez-vous des poupées BB ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Démocratie Directe :: Liste électorale :: Qui sommes-nous ?-
Sauter vers: