AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le droit d'euthanasie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Concernant le droit d'euthanasie, êtes-vous...
Pour le droit d'euthanasie concernant les souffrances physiques
47%
 47% [ 27 ]
Pour le droit d'euthanasie concernant les souffrances physiques et psychologiques (détenus, internés, etc...)
29%
 29% [ 17 ]
Contre le droit d'euthanasie
16%
 16% [ 9 ]
Sans opinion/Autre
8%
 8% [ 5 ]
Total des votes : 58
 

AuteurMessage
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Le droit d'euthanasie   Dim 23 Sep - 19:10

Euthanasie : Maïa Simon dénonce l'"hypocrisie" française


NOUVELOBS.COM | 22.09.2007 | 09:06

Décédée mercredi, la comédienne, qui s'est rendue en Suisse pour "abréger ses souffrances", fustige les médecins 'réac' dans une interview réalisée avant sa mort, diffusée ce jeudi sur RTL.

L'actrice française Maïa Simon, morte en Suisse mercredi après avoir eu recours à un "suicide médicalement assisté", avait dénoncé "l'hypocrisie" en France sur l'euthanasie, dans un long entretien à RTL diffusé ce jeudi 20 septembre. A l'âge de 63 ans, elle a préféré "abréger ses souffrances" dues à un cancer.
Dans cet entretien bouleversant accordé à un reporter de la station avant sa mort programmée, l'actrice explique qu'elle "regrette l'hypocrisie en France et les tabous" sur ce sujet.
"Parce que si moi je pars, parce que ça me plaît d'accomplir ce voyage (en Suisse, NDLR), il y a aussi des gens qui préféreraient rester chez eux en famille et qui n'ont pas envie d'aller à l'étranger pour accomplir cette chose-là", estimait la comédienne, décédée mercredi.

Médecins un peu 'réac'

"Ils le font de toute façon, parce qu'ils trouvent toujours des gens qui peuvent les aider. Mais c'est absolument ignoble parce que les médecins ou les anesthésistes risquent d'être punis. C'est ridicule tous ces médecins qui sont un peu 'réac' ou tous ces gens qui sont trop religieux et qui veulent imposer leur vue à tout le monde", ajoutait-elle.
Atteinte d'un cancer, Maïa Simon a fait part de la "dégradation" de son corps et expliqué comment elle a organisé son "dernier voyage".
"Y'a pas seulement le poumon, y'a plein de petites choses qui se déglinguent et je sens que j'arrive à la limite, c'est-à-dire que je m'étouffe, que je peux plus beaucoup sortir et que y'a plein d'autres choses que se dégradent. Je pense que c'est le bon moment pour le faire", confiait-elle.
"Parce que le problème c'est qu'avec cette maladie, vous pouvez passer des paliers et puis brusquement on vous hospitalise et alors là vous rentrez dans le cercle infernal des soins, même si vous refusez les chimio", ce qu'elle avait fait.

Refus de la déchéance

"Au lieu d'attendre la mort d'une manière passive, j'organise mon dernier voyage avec ma famille et mes amis. Comme nous n'avons pas la possibilité d'accomplir cette chose en France, je suis obligée de partir à l'étranger. Quelque part cette idée me séduit parce que ça me donne la possibilité d'une escapade (...). Et quand j'arriverai là-bas, ce sera le grand bond", ajoutait-elle.
"Au début ça n'a pas été facile de leur faire admettre ma décision. Et puis petit à petit ils ont quand même compris (...) que ce que je choisissais c'était essentiel pour moi. Donc ils sont passés au-delà de leurs a priori ou de leurs peurs", expliquait la comédienne.
"Une de mes grandes hantises c'était l'état de dépendance et la déchéance. J'ai accompagné ma mère qui est morte d'un cancer aussi (...). Quand vous êtes dans un centre de soins palliatifs, vous attendez la mort de manière passive, vous ne faites pratiquement plus rien, vous êtes un peu végétatif. Moi j'étais une nomade, toujours entre deux voyages. Si je n'ai plus la liberté d'aller caracoler à l'extérieur, c'est comme si on m'assasinait, comme si je m'étiolais comme un oiseau en cage", concluait-elle. L'actrice est morte à l'âge de 67 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
telchar



Masculin Nombre de messages : 40
Age : 32
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Mar 25 Sep - 21:38

Je suis pour l'euthanasie pour les personnes qui souffrent trop, ou qui sont dans un état végétatif irréversible.
Il me semble quand même préférable que la personne soit consciente du choix qu'elle fait, qu'elle donne son accord. Mais c'est pas toujours possible: dans ce cas on fait quoi ?

Sinon dans le sondage, je vois pas le rapport avec les détenus, donc j'ai voté pour l'autre solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modemaurice

avatar

Masculin Nombre de messages : 199
Age : 63
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Mer 26 Sep - 6:06

POUR.
Et pour les souffrances physiques uniquement.

Une prise de position écrite tous les trois ans à partir de soixante ans, telchar ?...
Et la dernière prise de position, consciente, doit être suffisante - puisqu'alors réfléchie - à l'arrivée de la perte de conscience liée à l'excès de souffrances physiques.

_________________
Maurice 69620
MoDemement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChristianB

avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 70
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Mer 26 Sep - 14:30

Sous prétexte de ne pas attenter à la vie il ne faut pas laisser quelqu'un souffrir inutilement. Quand il n'y a pas d'autre recours, arrêter le calvaire est la seule solution humaine. Il faut laisser le droit de choisir, la personne malade incurable doit être libre de choisir d'en finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citoyensetdemocrates.forumpro.fr/
mobility2375

avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 56
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Ven 28 Sep - 19:22

Pour, je profite de l'ocasion pour vous signaler l'existence de l'ADMD dont je suis membre et qui milite en faveur de l'euthanasie depuis longtemps : leur site est ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Jeu 1 Nov - 13:31

Totalement contre; nous devons nous comporté en être humain et pas comme des animaux qui tuent leurs malades.

Nous devons construire une société qui aidera les malades à vivre et non à mourrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
telchar



Masculin Nombre de messages : 40
Age : 32
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Jeu 1 Nov - 23:37

Ah tiens, salut Méthos :')
On ne parle pas de tuer nos malades, merci de ne pas faire de terrorisme intellectuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Sam 3 Nov - 1:06

telchar a écrit:
Ah tiens, salut Méthos :')
On ne parle pas de tuer nos malades, merci de ne pas faire de terrorisme intellectuel

Cela revient pourtant exactement à cela.

Et je maintiens qu'il faut aider les malades à vivre et non à mourrir.

Salut aussi à part ça....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modemaurice

avatar

Masculin Nombre de messages : 199
Age : 63
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Sam 3 Nov - 8:55

Méthos ?...
Essayer de sauver une personne qui souffre et demande à ce que ses souffrances cessent - contre le désir de cette personne malade souffrante - consiste à ne pas écouter ce qu'elle dit. Ceci est d'une grande inconséquence, c'est aussi scandaleux, irrespectueux, indigne.

Dans l'euthanasie dont nous parlons, il y a une demande express d'un être humain dont la souffrance atroce et continuelle ne peut être apaisée par les moyens connus. La laisser vivre alors qu'elle demande à mourir est une MONSTRUOSITE.

_________________
Maurice 69620
MoDemement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Sam 3 Nov - 11:41

pourleboss a écrit:
Méthos ?...
Essayer de sauver une personne qui souffre et demande à ce que ses souffrances cessent - contre le désir de cette personne malade souffrante - consiste à ne pas écouter ce qu'elle dit. Ceci est d'une grande inconséquence, c'est aussi scandaleux, irrespectueux, indigne.

Dans l'euthanasie dont nous parlons, il y a une demande express d'un être humain dont la souffrance atroce et continuelle ne peut être apaisée par les moyens connus. La laisser vivre alors qu'elle demande à mourir est une MONSTRUOSITE.

Je ne crois pas qu'il s'agisse d'une monstruosité car dans mes propos, peut être pas assez clairs, il s'agit de l'aider à vivre, de trouver des solutions. De plus, entré dans un tel état d'esprit revient à ouvrir la boite de pandore; aujourd'hui, nous parlons des malades très atteint et demain, de qui parlerons nous? Des handicapés mentaux? Des personnes agées? Des ado sucuidaire?
Je sais que cela peut sembler fou mais il faut voir un peu plus loin que l'avenir immédiat et rien ne peut garantir qu'il n'y aura pas une telle dérive.

Je crois également qu'il faut être précis sur les mots; lorsqu'on me parle d'euthanasie, je vois le médecin qui fait un injection fatale à son malade (un peu comme le véto).
Cela je suis totalement contre car c'est un manque total de respect envers la vie elle même, et cela revient à perdre notre humanité.

Maintenant, permettre à un patient de demander qu'il n'y ait pas d'acharnement thérapeutique, je dis oui. Permettre à un médecin d'accompagner un malade avec un traitement paliatif, je dis oui. Mais il faut que cela soit très bien encadrer pour qu'il n'y ait pas de dérive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modemaurice

avatar

Masculin Nombre de messages : 199
Age : 63
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Dim 4 Nov - 8:18

Bon bin voilà, on y est !

_________________
Maurice 69620
MoDemement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Dim 4 Nov - 23:35

J ai voté autre car je n arrive pas à me prononcer à ce sujet.
Pour une foie et c est peut etre la seule je serais d accord avec Sark pour dabords travailler sur l encadrement de fin de vie.

Ou peut on mettre le curseur du droit à la mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
jacqueline



Féminin Nombre de messages : 24
Age : 66
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Lun 5 Nov - 17:05

Absolument pour !

Ce n'est pas à d'autres de décider à ma place si je dois continuer à soufrir encore ou pas.

Je ne veux pas laisser non plus à d'autres ( mes enfants ) de prendre la responsabilité de dire à un médecin : oui il n'y a plus d'autres solution pour abgérer ses soufrances.

Pour moi on devrait avoir une carte sur soi , comme pour le don d'organes.

Jacqueline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Lun 5 Nov - 17:15

jacqueline a écrit:
Absolument pour !

Ce n'est pas à d'autres de décider à ma place si je dois continuer à soufrir encore ou pas.

Je ne veux pas laisser non plus à d'autres ( mes enfants ) de prendre la responsabilité de dire à un médecin : oui il n'y a plus d'autres solution pour abgérer ses soufrances.

Pour moi on devrait avoir une carte sur soi , comme pour le don d'organes.

Jacqueline


Ce n'est pas non plus à toi de décider quand il faut arrêter les choses; si telle était le cas, cela ouvrirait la porte à toutes les dérives les plus terribles.
OU est ce qu'on s'arrête? Qui décide qui doit vivre ou mourrir lorsqu'il n'y a pas de consentement? Le sucuide est la première cause de mortalité chez les ado, faut il les assisté? Et ceux qui refuse la solution de facilité, on en fait quoi? On les oblige? Et tous ceux qui n'ont plus la capacité d'exprimer leur volonté comme les handicapés mentaux ou les personnes agées un peu atteinte par les effets de l'age?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacqueline



Féminin Nombre de messages : 24
Age : 66
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Lun 5 Nov - 18:21

Je n'ai pas parlé de souffrances morales..

Je parle de cancer en phase terminale avec des soufrances atroces, quand les médecins renvoient le malade de l'hopital en disant : il n'y a plus rien à faire ! ( Je sais de quoi je parle )

Citation :
Ce n'est pas non plus à toi de décider quand il faut arrêter les choses

De toutes façons , pour ce qui me concerne, c'est déjà décidé. On fait avec ce qu'on a !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Mar 6 Nov - 2:56

jacqueline a écrit:
Je n'ai pas parlé de souffrances morales..

Mais le problème est justement là. Si on ouvre la porte, on ne la refermera plus.
Je peux d'ailleur te reposer la question; qui es tu pour décider qui doit vivre ou mourrir, pour décider que souffrance physique est plus insuportable qu'une souffrance morale?

Je parle de cancer en phase terminale avec des soufrances atroces, quand les médecins renvoient le malade de l'hopital en disant : il n'y a plus rien à faire ! ( Je sais de quoi je parle )

Là encore, piqué le malade comme on le fait avec les animaux est inutile. Il y a des traitements qui permettent de laisser partir le malade en atténuant sa souffrance.

Citation :
Ce n'est pas non plus à toi de décider quand il faut arrêter les choses

De toutes façons , pour ce qui me concerne, c'est déjà décidé. On fait avec ce qu'on a !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacqueline



Féminin Nombre de messages : 24
Age : 66
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Jeu 8 Nov - 14:28

@ Methos
Citation :
qui es tu pour décider qui doit vivre ou mourrir, pour décider
que souffrance physique est plus insuportable qu'une souffrance morale?

Je ne parle que pour moi seule. je ne peux pas et ne veux pas décider pour les autres. je n'en ai pas le droit.

Je souhaite qu'on respecte ma volonté, personne non plus a le droit de choisir à ma place quel niveau de soufrance physique je dois supporter pour trainer un ou trois mois de plus dans un lit en me tordant de douleur, pour faire plaisir à qui ? pour donner bonne concience à d'autres ?

Mais je parle de vécu et je n'ai pas envie de passer par les mêmes soufrances..

Je parle bien d'euthanasie réclamée pour soi.( et pas sur un coup de blues bien sur )

Autant faire les choses dignement et dans la légalité que d'obliger les gens à se balancer dans le vide ou de se faire sauter la tête avec un fusil de chasse.. Malheureusement on oblige ces gens à passer par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Sam 10 Nov - 15:56

j'ai voté contre mais en fait je serais plutôt pour en cas de mort certaine et de souffrances insoutenables, uniquement dans quelques cas

pour un cas comme celui de vincent imbert (pas sur de l'orthographe) je pense qu'un suivi psychologique adapté l'aurait peut être aidé à s'en sortir. N'oublions pas Hawking qui est un des plus grands physiciens de notre temps et qui souffre en permanence
Revenir en haut Aller en bas
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Sam 10 Nov - 18:30

vincent15 a écrit:
j'ai voté contre mais en fait je serais plutôt pour en cas de mort certaine et de souffrances insoutenables, uniquement dans quelques cas

Problème; tout être humain va connaître une mort certaine. Problème, qui décide que les souffrances sont insoutenables?

pour un cas comme celui de vincent imbert (pas sur de l'orthographe) je pense qu'un suivi psychologique adapté l'aurait peut être aidé à s'en sortir. N'oublions pas Hawking qui est un des plus grands physiciens de notre temps et qui souffre en permanence

Très bonne exemple avec ce Mr.
Quant à Vincent, le pauvre a été abandonné par sa mère qui l'a encouragé dans sa dépression. Elle a ensuite commit un acte d'égoisme pur; elle l'a déclaré elle même qu'elle ne supporter plus de voir son fils comme ça et qu'elle était soulagé qu'il soit mort.
Elle s'est ensuite engagé dans la militantisme car elle savait que c'était le seul moyen pour elle d'échapper à sa juste punition.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris

avatar

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 62
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Mar 25 Déc - 23:49

(ce post ne répond pas aux précédents et se contente de donner un avis sur le sujet du titre)

Dans les années 80 c'est le sénateur Cavaillet je crois qui partait en croisade en faveur de l'euthanasie. Une énorme majorité ici se prononce en faveur de ce geste humain. Pourquoi refuser aux hommes ce que l'on fait aux animaux ? "tu enfanteras dans la douleur", mais à ma connaissance il n'y a pas "tu mourras dans la douleur". Dans un certain nombre de cas, le patient en phase terminale a encore la force de se suicider, c'est toute la problématique du beau film "mar adentro" (je ne connais pas le titre français) dans lequel on fournit au patient tétraplégique un verre létal qu'il actionne au moyen d'un mécanisme.
Par contre je n'ai pas voté en faveur de l'euthanasie en cas de souffrance psychologique. En effet, je connais hélas un peu l'univers des HP (hôpitaux psychiatriques) et je ne crois pas que l'on puisse rapprocher souffrance physique et psychique. De plus il est assez facile à un patient malade mental de mettre fin à ses jours.
Un autre aspect est celui de l'acharnement thérapeutique. En fait, les proches qui prolongent les souffrances d'un être cher subissent l'effet de la peur du néant: la disparition, l'absence définitive de la personne aimée. On ne peut les blâmer (encore que... où est l'amour quand seul subsiste un rictus de douleur pendant des années sans bouger sur un matelas à air tournant , alimenté par sonde à l'estomac , avec ventilation artificielle et trachéotomie ? Je parle de ce que je connais).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Ven 4 Jan - 14:02

boris a écrit:
(ce post ne répond pas aux précédents et se contente de donner un avis sur le sujet du titre)

Dans les années 80 c'est le sénateur Cavaillet je crois qui partait en croisade en faveur de l'euthanasie. Une énorme majorité ici se prononce en faveur de ce geste humain. Pourquoi refuser aux hommes ce que l'on fait aux animaux ? "tu enfanteras dans la douleur", mais à ma connaissance il n'y a pas "tu mourras dans la douleur". Dans un certain nombre de cas, le patient en phase terminale a encore la force de se suicider, c'est toute la problématique du beau film "mar adentro" (je ne connais pas le titre français) dans lequel on fournit au patient tétraplégique un verre létal qu'il actionne au moyen d'un mécanisme.
Par contre je n'ai pas voté en faveur de l'euthanasie en cas de souffrance psychologique. En effet, je connais hélas un peu l'univers des HP (hôpitaux psychiatriques) et je ne crois pas que l'on puisse rapprocher souffrance physique et psychique. De plus il est assez facile à un patient malade mental de mettre fin à ses jours.
Un autre aspect est celui de l'acharnement thérapeutique. En fait, les proches qui prolongent les souffrances d'un être cher subissent l'effet de la peur du néant: la disparition, l'absence définitive de la personne aimée. On ne peut les blâmer (encore que... où est l'amour quand seul subsiste un rictus de douleur pendant des années sans bouger sur un matelas à air tournant , alimenté par sonde à l'estomac , avec ventilation artificielle et trachéotomie ? Je parle de ce que je connais).


Tu es prêt a mettre l'homme au même niveau que l'animal; de mon côté, je crois que l'homme mérite d'être mieux traiter qu'un animal, mérite qu'on l'aide à vivre plutôt qu'à mourrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris

avatar

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 62
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Sam 5 Jan - 19:28

mais pas du tout ! Je parlais de la mort que l'on donne par disons "charité": le chasseur tue son chien qui souffre . Mais il ne peut pas le faire avec un parent .

Par ailleurs "aider à vivre plutôt qu'à mourir" est un slogan bien trop général. Nous parlons ici de gens qui SOUFFRENT et n'ont aucune chance de salut, de gens qui s'ils en avaient les moyens se suicideraient (encore une fois, je parle de ce que je connais). Et justement par humanité je trouve qu'ils ont droit à une mort digne c.a.d. que ce que l'on nomme l'acharnement thérapeutique devrait être banni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 78
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Dim 6 Jan - 10:13

Parlant aussi d'expérience, je suis de ton avis boris. Mais je reconnais que le problème fondamental de la prise de décision n'est pas résolu, et je ne suis pas convaincu qu'il faille le résoudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris

avatar

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 62
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Dim 6 Jan - 14:24

Ne pas résoudre le problème de la prise de décision, Alain: c.a.d. maintenir la situation de flou actuelle qui peut envoyer un "assistant au départ" en prison ? La prise de décision doit être antérieure, comme celle du don d'organes (soit dit en passant que là aussi il y a du pain sur la planche) et appartient à chaque individu. le sénateur Cavaillet proposait autrefois que l'on porte sur soi un papier visé par un huissier ou un notaire demandant que soit mis fin à la vie en cas de situation désespérée (on pourrait définir une grille de situations désespérées en lesclassant de 1 à 5) ou de souffrances inutiles (sans perpective de vie à la fin).
Avec l'informatique on pourrait mettre un système efficace en place. Je le répète et suis d'accord avec Jacqueline ci-dessus chacun devrait décider de son vivant de l'issue à donner à un coma, une paralysie cérébrale, une sclérose en plaques etc etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   Jeu 10 Jan - 11:28

boris a écrit:
mais pas du tout ! Je parlais de la mort que l'on donne par disons "charité": le chasseur tue son chien qui souffre . Mais il ne peut pas le faire avec un parent .

Par ailleurs "aider à vivre plutôt qu'à mourir" est un slogan bien trop général. Nous parlons ici de gens qui SOUFFRENT et n'ont aucune chance de salut, de gens qui s'ils en avaient les moyens se suicideraient (encore une fois, je parle de ce que je connais). Et justement par humanité je trouve qu'ils ont droit à une mort digne c.a.d. que ce que l'on nomme l'acharnement thérapeutique devrait être banni.

La mort digne peut passer par un accompagnement comme cela existe actuellement. C'est une solution beaucoup plus humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le droit d'euthanasie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le droit d'euthanasie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Euthanasie : pour le droit à une mort digne
» sondage au sujet de l'euthanasie
» Lettre ouverte à M. Haddaoui et à qui de droit
» Droit de l'homme et démocratie
» L’ONE redresse difficilement la barre...et droit privé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Démocratie Directe :: Bureau de vote :: Projet du MoDem-
Sauter vers: