AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Insécurité, la solution improbable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Que pensez-vous de cette solution à l'insécurité ?
Très intéressant !
12%
 12% [ 3 ]
A voir...
44%
 44% [ 11 ]
Inutile.
20%
 20% [ 5 ]
Sans opinion/Autre
24%
 24% [ 6 ]
Total des votes : 25
 

AuteurMessage
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Insécurité, la solution improbable   Ven 24 Aoû - 23:28

Je précise, j’entends par insécurité dans cet article celle des cités, celle qui terrorise les habitants des quartiers et qui scandalise les téléspectateurs au 20h. L’insécurité routière, elle, a plutôt diminué malgré encore de mauvais résultats ô combien dramatiques. En revanche on ne peut pas dire que les choses se soient nettement améliorées dans les quartiers sensibles depuis 2002. Et pourtant les français continuent de plébisciter la politique de répression, attendue plus dure encore pour les prochaines années...

Alors par quel truchement cette politique de fermeté à l’égard des délinquants, qu’on peut finalement considérer comme désormais sans grande efficacité, pourra-t-elle se révéler salutaire dans les années à venir ? Ne faut-il pas considérer qu’elle fait désormais partie des politiques obsolètes pour notre société contemporaine ? Et dans ce cas, que faire alors pour non seulement endiguer cette accroissement de malveillance mais pour résorber durablement ce qui fait tant souffrir les citoyens à son encontre ?

Les mécanismes de la malveillance sont pourtant simples, ils reposent sur deux grandes motivations. Seulement nous ne considérons que la première, la seconde mettant à plat toutes nos idées reçues en matière de lutte contre l’insécurité. La première motivation des jeunes de cités, puisqu’il s’agit essentiellement d’eux dont il est question dans nos émissions, c’est une motivation de subsistance, la même qui pousse une mère de famille désoeuvrée à voler pour s’alimenter. Or il ne s’agit pas seulement d’alimentation pour ces jeunes, mais également de satisfaction de leurs envies de vêtements de marque, d’équipements hi-fi, de « maille » pour sortir le soir, etc... « Ils n’ont qu’à bosser pour se payer tout ça ! » pense le bon citoyen qui se lève tôt le matin. Soit. Cependant le cercle vicieux de la défiance fait qu’il est probablement plus difficile pour Rachid de trouver un emploi que pour Paul-Henri. En somme, nous créons nous-mêmes l’insécurité qui se retourne contre nous, d’où l’idée de « discrimination positive », comme si nous obligerions les employeurs à embaucher contre leur gré un certain type de salariés. N’est-ce pas là de l’interventionnisme d’état au plus haut point ? Et surtout nous considèrerions qu’il suffit simplement de donner un travail, quel qu’il soit, à un jeune pour qu’il cesse à jamais d’accomplir avec sa bande ses méfaits quotidiens. « Le travail ou la prison » suffirait à résoudre d’un coup de matraque magique le malaise des banlieues.

Vous y croyez vous ?

Or nous éludons totalement la deuxième motivation, plus profonde, plus pernicieuse et qui appelle à des solutions totalement novatrices puisque inexistantes jusqu’alors. Cette motivation, c’est l’excitation de la délinquance face à la morosité d’une promesse de vie médiocre. Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir qui vous auriez été, jeune, à la couleur de peau clairement identifiée parmi les européens, enfant de parents eux-mêmes contraints à la misère d’un HLM décrépi, sans accès à une éducation scolaire sereine et élitiste, sans accès aux postes les plus rémunérateurs ? Personnellement j’incline à penser, très honnêtement, que j’agirais comme eux dans le désespoir : en quête d’une vie relevée du piment de la délinquance. Qui n’a pas été fasciné par les vieux films de clans mafieux de haute volée avec Gabin ou Delon comme acteurs sublimes ? C’est exactement ce que recherchent la plupart de ces voyous, de ces « racailles ». Faire partie d’une bande qui leur apporte au quotidien l’adrénaline et l’argent facile, plutôt qu’un travail à l’usine qui leur apporterait à la fin d’un mois éreintant tout juste de quoi mettre à manger dans la gamelle. Et l’affrontement contre tout ce qui représente l’autorité, les forces de l’ordre en premier naturellement, ne fait qu’apporter plus d’excitation encore à leur quotidien, avec une violence à la mesure de la répression qui leur est infligée. Faites preuve de plus de fermeté, ils se régaleront du danger. Condamnez-le aux plus lourdes peines, ils n’en seront que plus féroces et mieux organisés à leur sortie. Pensez également aux agents de la force publique que nous enverrions demain au casse-pipe, combien faudra-t-il en sacrifier sur l’autel d’une politique qui, finalement, alimente la délinquance à mesure qu’elle entend la combattre ? Devons-nous envoyer l’armée au risque d’une guérilla dont les habitants paisibles de ces quartiers feraient les frais à coups sûrs ?

Pourtant nous sommes tous d’accord : il faut que ça cesse.

Je vous propose une solution innovante qui vous paraîtra peut-être farfelue, d’où le titre de cet article : la solution improbable. Puisque la répression, nous le savons maintenant, ne résoudra pas l’insécurité. Puisque cette répression coûte extrêmement cher à la société, en terme de budget pour la police, de frais de justice à répétition, de frais d’incarcérations à fortiori longues, d’indemnisations sans fin par nos assurances, etc... Je vous propose d’utiliser ce budget pour offrir aux délinquants un projet de vie aussi excitant que celui de la rue. Il s’agirait d’organiser un genre de loterie citoyenne, avec un calcul fait en sorte pour que chaque jeune soit "tiré au sort" dans l'année au moins. Et plus le jeune se conduirait bien, plus il gagnerait de points et donc de chances d'être tiré au sort, ce qui les inciterait du coup à patienter dans le calme...A cette loterie, les gagnants obtiendraient non seulement un contrat de travail, mais en plus une prime substantielle dès l’embauche, puis au bout de 6 mois ou un an d’activité. Ainsi nous substituerions à l’argent facile de la délinquance, l’argent facile de la bienveillance. Nous substituerions à un projet de vie basique au SMIC, un espoir de travail correctement rémunérateur. Nous donnerions l’impulsion d’un retour à la vie en société, nous ouvririons à nouveau notre cercle citoyen à ceux que nous montrons du doigt. Cependant cela suppose justement que nous acceptions de faire un « cadeau » à ceux que nous abhorrons, d’être généreux avec ceux qui nous sont hostiles. Pour notre bien à tous. Mais en sommes-nous capables ? J’attends votre réponse.

Yann


Dernière édition par le Ven 24 Aoû - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
Philippe67

avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 54
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Ven 24 Aoû - 23:57

Ton idée est sympa...

Je te donne des clés pour que tu remouline la chose...
J'ai été responsable de la formation initiale à Pulsar durant 3 ans (Strasbourg) Cette assoc comptait 125 agents de préventions et de médiation (recruté dans les quarties) qui étaient répartis en deux services... Les agents bus/tram qui travaillaient dans les transports urbain de 6h à 23h. pour sécuriser les usagés. Et les Correspondants de Nuit qui tournaient en binôme dans les quartiers "chaud" de 18h à 3h... J'encadrais les correspondants de nuit après mon travail de formateur...
La leçon que j'en ai tiré est que la norme est différente d'un monde à l'autre... La carotte telle que nous la concevons ne correspond à rien pour un gamin de quartier...
Ils ont des lois, des repères, des attentes, des besoins qui ne sont pas les notres... j'avais un mal fou à les rapprocher de la "norme"... De notre norme... Et au fil du temps j'ai compris un truc... ils ne savaient pas où situer la limite...
Donc, pour évaluer les bonnes conduites, une échelle de valeur nous ressemblant n'est même pas reçue... Parce que pas comprise... Poses toi une question... En pleine prohibition aux US... Un Italien qui veux s'intégrer, il fait quoi...??? il tue...
Je sais l'image est forte, mais le décalage l'est aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modemaurice

avatar

Masculin Nombre de messages : 199
Age : 63
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Sam 25 Aoû - 8:05

salut,

deux votes et 50/50.
J'ai mis à voir mais je me demande ce que nous ferons des smicards respectueux quand nous aurons accordé beaucoup d'argent aux smicards délinquants ?... scratch

J'entends bien Philippe67 - parce que j'ai vécu 14 ans dans la rue - et il me semble qu'il a raison. Et pour pouvoir refixer les limites des normes il faut des "balises" puissantes (balaizes!).

Même si nous voulons faire une politique différente, certains comportements demandent des actes déjà éprouvés et j'ai la dédagréable sensation que le bâton en l'occurence soit plus efficace que la carotte.

_________________
Maurice 69620
MoDemement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jelex



Masculin Nombre de messages : 24
Age : 50
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Sam 25 Aoû - 8:21

Là Yann je te suis plus. Pour moi c'est un truc de SF et pas dans le genre clean ton coup de la loterie. Non franchement je préfère pas te dire à quoi ça me fait penser... qu'on reste en bons termes tu vois. Là tu me fais peur! Sérieux! Et puis je peut te dire un truc: c'est que les gars de la cité te riraient au blaze recta. Je t'assure. Phil te l'analyse de manière décoiffante au final mais c'est ça. Je te fais l'anecdote: un type à 25 ans qui sait pas comment marche un contrat EDF, une facture je veux dire, toujours le même qui préfère 2 mois de ferme à un stage d'info... il créchait chez moi, dans ma piaule; c'était pas un mauvais bougre je t'assure mais je te le dis comme je lui ai dit: entre la prison et la fuite en avant qu'elle passera sa vie: petites cavales parce que petit gibier et puis retour au gnouf, sortie un an ou deux et rebelotte mon pote... la seule soluce que je lui voit c'est le dépaïsement total, un long voyage et encore je suis pas sûr que ça l'interesserait longtemps... la maille c'est leur unique crédo aus gars; tu sais bien que la gansta culture leur nique le cerveau; médites ce que Phil t'as dit... t'as vu ScarFace?! Ben oui hein?! C'est ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe67

avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 54
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Sam 25 Aoû - 9:36

Salut Jelex,
L'alusion à la prohibition n'était qu'une image forte pour marquer le décalage... je dit pas ni ne pense qu'ils sont des tueurs... Je dit seulement qu'ils sont "no limit"...
Dans les formations d'agents de préventions et de médiations on avait l'abitude de les sortir de la ville une semaine... On les emmenait en montagne... le thème de la semaine était "la gestion de conflits"... On leur faisait faire un peu de sensoriel... Quand ils arrivaient en forêt ils étaient en panique total... ils partaient en courant devant un écureuil... Et pour les plus grandes gueules quand on leur bandait les yeux pour qu'ils sent laisse guider par leurs binômes... Ils tombaient parfois à genoux cisaillé par la peur... C'est pourtant cela même que j'avais péché au pied de leur immeuble un molotof, un sourire aux caméra de CNN, un soir de 31 décembre à Strasbourg...
Néamoins, je pense qu'il y a de l'idée dans la proposition de yann...
Dernier point... La notion de "projet", est généralement traduite sous la forme "bon plan"... Quand tu creuse un peu, tu te rend compte qu'ils ne veulent en fait et de façon assez générale qu'une seule chose... Vivre mieux que leur parents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frantibus

avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Age : 70
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Sam 25 Aoû - 10:22

Bonjour Yann,

J'ai voté "à voir" et je me réjouis de voir que personne n'a voté "inutile".
Car ton idée a plusieurs mérites, au moins ceux du coeur et de l'imagination. C'est en allant dans ce sens que de nouvelles idées peuvent germer. C'est une réflexion collective, l'un inspire l'autre. Les idées vraiment innovantes surprennent toujours au début. Il faut simplement les travailler.

Nous avons tous ScarFace en tête en pensant à ce problème mais ils y a quand-même pas mal de gars qui sont récupérables. Une solution par la deuxième motivation est intéressante mais ce sera plutôt par l'aventure que par l'argent. On risquerait en effet avec ton idée de donner envie à beaucoup plus de jeunes gens, de smicards ou de rmistes de devenir malveillants rien que pour atteindre cette aide. Il ne faudrait donc pas que ce soit beaucoup d'argent, mais plutôt une expérience fantastique qui leur change les idées et les ramène à la réalité de la société.

Il faudrait encourager ce genre de voyages à la dure sur un voilier comme propose le père Jaouen ou un gendarme (en Normandie je crois) comme j'ai vu récemment à la télé. On peut certainement trouver plein d'autres projets motivants pour la réhabilitation par l'action avec suivi et une petite aide à la réinsertion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
casp



Masculin Nombre de messages : 6
Age : 34
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Sam 25 Aoû - 16:12

Quel horreur une loterie pour des jobs.. Non serieux ...

Et puis d'ou ils sortiraient ces emplois ? Ont les créeraient par magie ?

Commencont par montrer l'exemple; pourquoi des joueurs de foot, des gérant peu scrupuleux, ou des presentateur de télé gagnent ils autant d'argent , tout ceci sur le dos de la société de consommation qui montre que le but ultime det la vie est le luxe... Un vrais cercle vicieux.

Déjà reglons ce premier souci; le problème est délicats et je ne saurai par quel bout l'aborder sans tomber dans des dérives fascistes. Peu être en commencant par mieux réflechir à la place de la publicité et à l'argent qu'elle générere. (pourtant je suis graphiste)

Ensuite un point essentiel je pense ; la convivialité les fêtes et coutumes.

La société deviens de plus en plus distante.

Comment fais ton pour trouver une compagne ou compagnon. Car il ne faut pas oublier que le sexe est un moteur important de la vie Wink ...

On vois qu'internet prend sa place dans la question à notre époque mais est ce une très bonne chose ?

Il y a une sorte d'exces dans tous les sens , la vie deviens de plus en plus froide le jour et les endroits pour faire des rencontres sont la nuit dans une ambiance exagéré, ou l'argent est roi, dans des endroits privée sour de discrimination et donc de sentiment profond d'injustice.

Je crois qu'il y a ici du travail à faire pour rerendre la vie public convivial festive et source de rencontre.

Redonnez aux enfants la vue des adultes qui s'amusent dansent chantent rigolent plus souvent et je suis persuadé qu'en quelques générations le plus gros du problème sera résolu.

Mais pour en arrivée la .. Que de travail à faire sur la société...

Pour les solutions à court terme... je ne crois pas au miracle mais à un dosage juste; et au fait de mener dès qu'on le peux une politique de reconciliation entre la police et les citoyens si c'est encore possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cas-p.net
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Sam 25 Aoû - 18:40

Pour ce qui est de la loterie je comprend que le mot te choque en matière d'insécurité et d'emploi, mais ma proposition n'a pas l'ambition d'enfoncer des portes ouvertes ou de marcher dans les sentiers battus des solutions éprouvées au sens fatiguées ! Encore une fois "Think different".

Pour ce qui est des emplois, je pensais à tous les emplois aidés, dans le secteur marchand ou non-marchand, et qui sont gérés pour le moment d'une tout autre manière.

+1 pour le côté "convivial" des choses qui pourrait, je le pense également, rendre la vie forcément plus belle donc les gens plus heureux et enviables pour leur bonheur, et non pour leur argent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
miha

avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Age : 70
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Sam 25 Aoû - 21:42

il faut que notre société revienne à des valeurs essentielles :
civisme
respect d'autrui et de soi-même
conscience du bien et du mal

pour tous : pas seulement pour les défavorisés, mais aussi (surtout ?) pour les plus aisés.

mais ... prôner ses valeurs de nos jours est considéré comme étant "ringard"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jelex



Masculin Nombre de messages : 24
Age : 50
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Sam 25 Aoû - 22:35

Salut Phil; j'avais compris, ton image est forte et vrai, c'est ce qui me plait dans l'annotation que tu fais à Yann.
La cambrousse? Quelle bonne idée! Ta deuxième anecdote ne m'etonne pas ceci dit. Je me souviens d'un reportage ds lequel les éduc' amenaient les gosses dans la campagne polonaise ou roumaine... ca avait l'air de les cadrer sérieux!
Bon j'espère que Yann ne m'en veux pas... parait que je suis parfois un peu brusque Wink Yann t'as vu j'essaie de faire gaffe à la ponctuation.
Salut mon pote; tu sais que Phil est un pro; c'est lui qui a raison: t'es sur la bonne piste. La loterie... mouaichhh...
Allez ciao.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe67

avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 54
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Sam 25 Aoû - 23:18

Quand vous prenez un peu de recul, vous vous rendrez compte que l'insécurité relève plus d'un sentiment que d'un fait...
Vous aller surement me répondre que le fait d'être un sentiment et déjà un fait...
Ce sentiment est essentiellement dicté par nos représentations... Petit exercice :
Un nord africain en survet blanc Lacoste au pied d'un immeuble c'est quoi, selon vous...??? confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flec

avatar

Féminin Nombre de messages : 59
Age : 61
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Dim 26 Aoû - 9:38

Philippe67 dit :
"Un nord africain en survet blanc Lacoste au pied d'un immeuble c'est quoi, selon vous...???"

C'est fou, qui osera dire qu'il a volé ce qu'il porte ou bien qu'il a vendu de la drogue pour se payer ces vêtements. Assez peu de personnes, mais combien le penseront ?

Pour revenir à ton idée Yann, ce qui me gêne vraiment c'est "le tirage au sort", ils ont déjà tant de mal à sortir du lot, et c'est une façon de sortir du lot que d'entrer en délinquance.

Par contre utiliser l'argent qui sert à la répression souvent inutile, c'est excellent.

Quand tu dis
Citation :
: " Je vous propose d’utiliser ce budget pour offrir aux délinquants un projet de vie aussi excitant que celui de la rue. Il s’agirait d’organiser un genre de loterie citoyenne, avec un calcul fait en sorte pour que chaque jeune soit "tiré au sort" dans l'année au moins. Et plus le jeune se conduirait bien, plus il gagnerait de points et donc de chances d'être tiré au sort, ce qui les inciterait du coup à patienter dans le calme"
je ne suis pas sûre qu'ils patienteraient dans le calme. Par ailleurs, les emplois aidés sont en perte de vitesse.

Et les autres, ceux qui n'auraient pas eu la chance, que deviennent-ils ?

Je crois que parmi les jeunes des cités, parce que c'est d'eux dont on parle, il y a de vraies ressources. Le souci est qu'on ne veut pas le voir. Normal compte tenu de la désinformation.

Alors faire revivre la convivialité comme le dit casp, et donner l'envie de vivre comme les autres, il y a beaucoup de travail à faire, et pas assez d'éducateurs de rue.

Si on mettait une partie de l'argent à former des éducateurs de rue peut-être que on commencerait à faire vraiment de la prévention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe67

avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 54
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Dim 26 Aoû - 10:14

Petite parenthèse...

Les éducateurs de rue...
La quasi totalité de l'éducation spécialisée fonctionne sur le mode de "la libre adhésion"...
Un ado, qu'il vienne d'un quartier ou de la campagne fonctionne lui sur le mode de la rébellion, donc du refus systhématique de tous ce qui lui est proposé...
Donc deux logiques qui s'opposent alors qu'elles devraient se mutualiser...
confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flec

avatar

Féminin Nombre de messages : 59
Age : 61
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Dim 26 Aoû - 10:38

Oui, je sais, c'est un des points durs, avec le refus de voir ce qui ce fait ailleurs, les a priori, .....

mais quand les éducateurs habitent aux mêmes endroits ça aide.
Reste que ce n'est pas la panacée, mais qu'il faut essayer d'en sortir autrement que par la répression qui ne résoud rien la plupart du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe67

avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 54
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Dim 26 Aoû - 11:21

C'est là que l'idée de Yann prend du sens... Dans les quartiers dit "chaud" Les centres socio-culturels sont ouvert en général jusqu'a 20 h maxi... Le pic de l'insécurité dans ses mêmes quartiers commence à cette heure là... Il y a donc cause à l'effet... Ce pic, en semaine, tombe en flèche à 1h du mat... Le WE c'est 3h du mat... Je ne sait pas si ouvrir les CSC en nocturne est une solution... Ce que je sais c'est qu'ils s'emmerdent... A la campagne, les effets sont identiques, si les situations ne deviennent pas explosives c'est pour deux raisons dominantes :
La première est que la densité de jeunes est beaucoup moins importante...
La seconde est que l'Adulte, quel qu'il soit, tiens sa place... Le jeune sait que l'info en cas de connerie remontera rapidement aux parents...

Les parents :
en milieu urbain et/ou dans les quartiers, l'accroissement du nombre de familles mono-parentale complique encore la chose... Une mêre seule avec ses enfants est souvant tributaire de l'ainé... Surtout quand la famille est issue du bassin méditéranéen (c'est culturel)... C'est l'ainé qui prend l'autorité du pêre.. Quand cet ainé à 17 ans, cela peu faire des dégats...
Autres situations : Le pêre au chomage... le fils qui deal... Quand ton fils est en capacité de te poser le prix du loyé en une journée de "travail"... Ton autorité paternel en prend un sacré coup...
tout cela pour dire que la motivation d'un jeune ne repose absolument pas sur notre perception de ce qui est motivant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChristianB

avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 70
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Dim 26 Aoû - 12:04

Une loterie geek

C'est mon premier sentiment, toute idée doit être épluchée parcequ'il y a toujours quelque chose à en tirer.
On met en place cette loterie au niveau d'une ville.
La municipalité vote un budget pour mettre en place la structure.
Jusque là tout est bien.
Maintenant on s'occupe du lot.
Quel métier avec un contrat en CDI?
Dans le public ou le privé?
Quel salaire?

Ensuite tournons nous vers le public concerné. Celui qui est habitué à travailler dur pendant quelques minutes par jour le temps de faire le guet pendant les grosses transactions (celle qui paient les chaussures Adidas, les survêtement Nike ou autres)
Nous sommes face à une population qui est en rupture scolaire depuis longtemps. Il faut se souvenir que précédemment un métier a été "créé"
Nous avons donc quelqu'un qui s'est tenu tranquille pendant un an (ce qui veut dire qu'il ne s'est pas fait remarquer*) qui a obtenu le maximum de points et qui a été tiré au sort(loterie).
le gagnant se voit donc attribuer le poste, il est maintenant salarié, mais va-t-il le rester? Ily a une grosse différnece entre faire une petite action momentanée et rester coincé par une obligation 8 heures par jour 5 jours sur 7. Tout ceci en partant du principe qu'il est apte à faire le travail.


*Ce qui ne l'a pas empêché de dealer tranquillement dans son coin, il y a n'oublions pas un train de vie à avoir.


Les jeunes de ces cités ont des lieux ouverts où ils sont accueillis par des éducateurs. Dans ces endroits il ne leur est rien demandé de particulier, des moyens sont mis à leur disposition sans aucune contribution de leur part, si ce n'est que d'utiliser le matériel. Je rejoint l'idée suggérée par Philippe, a savoir que les lieux d'accueil restent ouverts en permanence.
Tout en modifiant l'action des éducateurs envers ces jeunes. Ce que je sais c'est que ceux qui fréquentent les centres ne sont pas contraint d'y venir. il y a donc une recherche de quelque chose. le travail de fond va être de les inciter à se diriger vers le monde du travail et l'insertion sociale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citoyensetdemocrates.forumpro.fr/
flec

avatar

Féminin Nombre de messages : 59
Age : 61
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Dim 26 Aoû - 12:12

Bonne analyse et bonne connaissance du terrain Philippe67, effectivement nos objectifs ne sont pas les leurs, et ouvrir les centres socio-culturels le matin, ce n'est pas vraiment intéressant, le matin ils dorment !
Qu'est ce qui empêche les travailleurs sociaux de travailler en horaire décalé ?
Par ailleurs, l'organisation peut permettre une ouverture maximum. Avec de l'argent on peut faire beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe67

avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 54
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Dim 26 Aoû - 12:46

Je vous invite a prendre connaissance du lien que je viens de mettre sur le fil sur l'insécurité sur e-soutiens...
Je sais pas si je peu mettre un lien ici... et comme je suis plutot du genre nul en informatique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flec

avatar

Féminin Nombre de messages : 59
Age : 61
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Dim 26 Aoû - 13:36

A mon avis, tu peux le faire de la même façon que tu le fais sur e-soutiens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe67

avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 54
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Dim 26 Aoû - 13:55

Oui, ça marche... Bonne lecture...

http://assoreveil.org/strasb_ed18.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChristianB

avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 70
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Dim 26 Aoû - 16:15

Philippe67 a écrit:
Je vous invite a prendre connaissance du lien que je viens de mettre sur le fil sur l'insécurité sur e-soutiens...
Je sais pas si je peu mettre un lien ici... et comme je suis plutot du genre nul en informatique...

de la même manière il te suffit de marque*url=http://www.xxxx.fr]machinchose[/url*

Ce qui fait que tu as ton lien. Pour que cela fonctionne tu remplace * par [ et ]

tout simple Laughing

J'ai été voir bien expliqué.


Oups j'avais pas vu la réponse.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citoyensetdemocrates.forumpro.fr/
bounty

avatar

Féminin Nombre de messages : 57
Age : 49
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Lun 27 Aoû - 13:07

bon, je vais parler d'experience, non parce que ja'i ete educ mais parceque j'ai grandi en cite.
donc, comment dire...,
tu es reconnu comme debile profond par les autres jeunes de la cite si tu preferes un boulot "normal" au deal car du point de vue fric, ca n'a rien a voir. et qu'il faut etre tres c.. pour vouloir vivre normal mais miteux.
et je ne pense pas (en fait j'en suis sure) que la prison change(ra) leur facon de voir.
ni la promesse (loterie ou autre) d'un boulot classique meme cdi si la remuneration ne leur permet pas d'assurer leur train de vie, et ce sera loin, bien loin du smic....

l'aventure et son attrait, mmmm pourquoi pas mais honnetement je crois qu'il ya aura mefiance et crainte de l'arnaque/plan foireux.

cei etant
"soignons les delinquants et punissons les tuberculeux, nous verrons se rarefiez les uns et se multipliez les autres" f. deligny.
reste a trouver le bon remede...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChristianB

avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 70
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Lun 27 Aoû - 14:38

Je rejoint Philippe dans son discours. dans un premier temps l'ouverture continue des lieux d'accueil est le début d'une solution. Je sais qu'il parle d'horaires décalés pour correspondre au fonctionnement de ces jeunes désocialisés. A mon avis de savoir qu'il y a un point où on peut se rendre n'importe quand faciliterait les choses. Bien sur, ce n'est pas la panacée, il restera toujours une frange d'irréductibles. Ceux seront de toute façon tôt ou tard pris en charge par les autres services, police ou justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citoyensetdemocrates.forumpro.fr/
ChristianB

avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 70
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Lun 27 Aoû - 14:47

bounty a écrit:
bon, je vais parler d'experience, non parce que ja'i ete educ mais parceque j'ai grandi en cite.
donc, comment dire...,
tu es reconnu comme debile profond par les autres jeunes de la cite si tu preferes un boulot "normal" au deal car du point de vue fric, ca n'a rien a voir. et qu'il faut etre tres c.. pour vouloir vivre normal mais miteux.
et je ne pense pas (en fait j'en suis sure) que la prison change(ra) leur facon de voir.
ni la promesse (loterie ou autre) d'un boulot classique meme cdi si la remuneration ne leur permet pas d'assurer leur train de vie, et ce sera loin, bien loin du smic....

l'aventure et son attrait, mmmm pourquoi pas mais honnetement je crois qu'il ya aura mefiance et crainte de l'arnaque/plan foireux.

cei etant
"soignons les delinquants et punissons les tuberculeux, nous verrons se rarefiez les uns et se multipliez les autres" f. deligny.
reste a trouver le bon remede...

Pourquoi la prison ne change rien? Parceque pour certains cela fait partie du cursus dans la reconnaissance individuelle.
Comment briser l'image "valorisante"? C'est ce qu'il faut trouver.
Maintenant il ne faut pas croire que le phénomène des banlieues est quelque chose de nouveau. Cela a toujours existé, à la différence c'est que cela se passait au coeur des villes et que certains quartiers étaient comme on disait avant mal famés. Le langage qui nous choque maintenant n'est qu'une pale copie de ce qui se faisait avant. Dans chaque pays les voyoux parlaient un langage qui ne devait pas être compris des autres. Il y avait entre autre le verlan, le louchebem en anglais le slang. Donc rien de nouveau et toujours pas de solution direte pour traiter le problème. La seule chose qui fait évoluer dans un sens ou dans l'autre ce sont uniquement les conditions de vies générales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citoyensetdemocrates.forumpro.fr/
bounty

avatar

Féminin Nombre de messages : 57
Age : 49
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   Lun 27 Aoû - 15:42

"Pourquoi la prison ne change rien? "

parceque ca fait partie des risques du "metier"!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Insécurité, la solution improbable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Insécurité, la solution improbable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» CRS - Compagnies Républicaines de Sécurité
» ASSOCIATION SNAC *Sécurité de la Nourriture de nos Animaux de Compagnie*
» Au travail, sur la route, je suis 100% sécurité !
» Une solution écolo contre les limaces
» cahier d'activité sur la sécurité - symboles de danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Démocratie Directe :: Bureau de vote :: Projet du MoDem-
Sauter vers: