AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 En quoi le MoDem peut-il déranger ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Selon vous, quelle est la raison principale qui pousserait l'UMP et le PS à s'opposer, ignorer, mépriser le MoDem ?
Le MoDem brise les clivages droite/gauche
10%
 10% [ 7 ]
Le MoDem est en rupture totale avec les habitudes politiciennes
21%
 21% [ 15 ]
Le MoDem dérange parce qu'il n'est pas dans l'opposition systématique
8%
 8% [ 6 ]
Le MoDem ne se soumet ni à un camp ou un autre
17%
 17% [ 12 ]
Le MoDem est un parti où les membres ont droit à la parole
4%
 4% [ 3 ]
Le MoDem est sans intérêt pour eux car il le considère ni fiable, ni viable
8%
 8% [ 6 ]
Le MoDem a l'ambition d'avoir son propre projet plutôt que d'emprunter celui des autres
3%
 3% [ 2 ]
Ils considèrent qu'il ne peut pas y avoir de 3ème force politique
25%
 25% [ 18 ]
Parce qu'on ne sait pas bien ce qu'est le MoDem
4%
 4% [ 3 ]
Sans opinion/Autre
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 72
 

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quoi le MoDem peut-il déranger ?   Jeu 25 Oct - 4:34

Il n'est pas si facile de se délivrer d'un dogme. Encore moins de la tendance à dogmatiser.

Nous avons beaucoup d'adhérents du MoDem qui s'orientent d'après des valeurs, qui partagent des valeurs, qui défendent des valeurs. Ce qui les intéressent beaucoup, par exemple, c'est le préambule, la charte, la proclamation qui précèdent les statuts du mouvement. Les statuts, beaucoup moins ou pas du tout.

Et bien, les amis, voilà ce qu'on appelle une attitude dogmatique. Si ça ne se voit pas, c'est parce que c'est celle du gentil dogmatique, confortablement installé dans des valeurs que tout le monde partage ou accepte comme autant d'évidences. Tous les dogmes sont comme ça. De l'intérieur, on ne dirait pas que ça en est. Et nos valeurs à nous sont tellement partagées que le dogme n'a quasiment pas d'extérieur, d'où l'on pourrait le voir comme tel.

Or il n'est pas question de rejeter ces valeurs. Au nom du pragmatisme qui, lui aussi, du même coup, deviendrait un dogme. Mais il s'agit plutôt de rendre ces valeurs moins évidentes, moins faciles à partager, plus contradictoires.

Est-ce que je suis humaniste, par exemple, quand je m'oppose à l'usage du test d'ADN dans le traitement du regroupement familial ? Ca dépend. C'est bien. Mais cela ne fait pas de moi un parfait humaniste. Quelqu'un qui refuserait par principe toute limitation à la libre circulation des gens, droit fondamental. Et qui accepterait d'accueillir toute la misère du monde.

Pas seulement sa part de cette misère. Parce qu'un humaniste n'a aucun moyen de calculer ce que devrait être sa part.

De même, du coup, comment calculer la part d'humanisme qui est en nous ? A la fierté que nous en tirons ? Ou à la culpabilité que nous en éprouvons ? Le dogmatique ne se pose pas ces questions. C'est un humaniste, et fier de l'être.

Personne ne peut se prétendre plus coupable que lui. Mais ce n'est quand même pas sa faute s'il est né du bon côté. D'ailleurs, au fond, il considère comme une illusion de croire que c'est le bon côté. L'humaniste aime les autres cultures, il aime les "arts premiers", il s'intéresse, il voyage. L'authenticité et la simplicité l'attire. Il sait bien que la vraie vie est là-bas, très loin. Pas chez lui. Il ne se sent donc pas si coupable. Quand il recalcule sa part à la baisse, il sait qu'il va faire des heureux, très loin.

Ils ne sauront jamais ce qu'ils lui doivent. Ils ne sauront même pas qu'ils sont heureux dans leur misère. Peut-être même qu'ils lui en voudront. Mais ça ne fait rien. Il n'attend pas de reconnaissance. C'est un humaniste.

Notre charte éthique devrait le proclamer. Un humaniste se doit d'être humaniste en tout dans sa conduite, mais aussi d'être humain avec sa conscience, et de ne pas trop la tourmenter avec des questions sans réponses.

Bon, c'est vrai, nous avons des dogmes plus rigolos. Celui du "non-centre", vous connaissez ? Non ? Ce sera pour une autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: En quoi le MoDem peut-il déranger ?   Jeu 25 Oct - 9:44

En ce qui me concerne je ne m'arroge aucune valeur, seule l'intention de garantir une évolution durable de la société me préoccupe et je ne connais pas à l'avance les solutions aux problèmes de demain, ce qui est la prétention des dogmatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
ArnaudH

avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 43
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: En quoi le MoDem peut-il déranger ?   Jeu 25 Oct - 9:47

Manuel de Survie a écrit:
Notre charte éthique devrait le proclamer. Un humaniste se doit d'être humaniste en tout dans sa conduite, mais aussi d'être humain avec sa conscience,

Autant j'aime beaucoup cette idée...

Manuel de Survie a écrit:
et de ne pas trop la tourmenter avec des questions sans réponses.

autant je ne suis pas du tout d'accord avec celle-ci. A mon avis (c'est très subjectif), un humaniste du XXIème siècle est quelqu'un qui emprunte aussi aux philosophies budhistes de l'équilibre. Notre modernité nous oblige aussi à accepter le principe de l'équilibre chqngeant en fonction de notre compréhension évolutive sur l'environnement, la société, l'anthropologie, l'économie (etc...) Nous devons justement nous tourmenter (le mot est peut-être un peu fort...) continuellement pour trouver le meilleur point d'équilibre "humaniste" pour notre société et son impact sur son environnement.

Nan?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.demosweb.eu
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: En quoi le MoDem peut-il déranger ?   Jeu 25 Oct - 10:37

Confirme
"Personne ne peut se prétendre plus coupable que lui. Mais ce n'est quand même pas sa faute s'il est né du bon côté. D'ailleurs, au fond, il considère comme une illusion de croire que c'est le bon côté. L'humaniste aime les autres cultures, il aime les "arts premiers", il s'intéresse, il voyage. L'authenticité et la simplicité l'attire. Il sait bien que la vraie vie est là-bas, très loin. Pas chez lui. Il ne se sent donc pas si coupable. Quand il recalcule sa part à la baisse, il sait qu'il va faire des heureux, très loin."

J ai eu la chance de voyager une foi en egypte cela ne fait certainement pas de moi un humaniste.
Mais quand on voit le regard d un petite bedouine profond draper dans ces habits de couleurs vive on ne peu echaper a quelque question basique en effet.
Ces peuples n ont rien que le desert pour maison.
Et vous savez quoi, il y a maintenant deux sorte de bedoin . Ceux qui sont rester dans leur tribut d origine et ceux qui commerce avec l occident. Ceux qui commercent sont definitivement bani de leur tribut d origine.
Ces tribut dites primitives ce donne le luxe et surtout la reflexion de refuser notre style de vie.
En gros certain prefere le desert.
Alors est ce par peur ou par conviction je ne sais pas.

Maintenant j ai rencontrer beaucoup d egyptiens qui avait le rêve de venir en france pays somme toute aimé.
Je leur ai demande pourquoi il voulait venir sans reponses franche.
Soient il fuient une societe injuste trop religieuse ou sans avenir.
J avais beau leur dire qu ils seront peut etre plus malheureux en france et que les touristes qu il rencontre sont sympathique parfois car en vacances.
Je lui dit qu en france il aura plus de mal a survivre et serat peut etre victime du racisme.
Mais cela ne l a pas fait broncher.

Soit Peut etre ce dit il qu il deviendra riche et poura ce payer lui aussi des vacances puisque il ne voit que des touriste.


Ou alors et la je ne veux pas passer pour un extremiste connait t il des combines.

Et c est la ou l adn et un leure.
Car si un sans papier peu avoir des aides on perverti le system.
Le smig en egypte doit tourner entre 100 et 200 euros.
Un chomeur francais doit pouvoir ce payer une maison en egypte.
Comment leur enlever dans ces condition l envie de venir.
Le vrai probleme c est pas l ADN c est que l on pense que des familles font passer les enfants des autres pour profiter de notre system social ou pour grossir des reseaux criminel car les enfants n ont pas de papier.
Et c est peut etre la le probleme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
ArnaudH

avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 43
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: En quoi le MoDem peut-il déranger ?   Jeu 25 Oct - 10:53

Seule solution imparfaite: le co-développement (mais ça devra faire l'objet d'un autre fil de discussion/sondage)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.demosweb.eu
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: En quoi le MoDem peut-il déranger ?   Jeu 25 Oct - 10:58

Oui ok pour un sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quoi le MoDem peut-il déranger ?   Ven 26 Oct - 15:17

Pour ArnaudH : je suis plus sévère que toi sur la phrase citée.

Citation :
Un humaniste se doit d'être humaniste en tout dans sa conduite, mais aussi d'être humain avec sa conscience, et de ne pas trop la tourmenter avec des questions sans réponses.

Bien sûr qu'on ne peut pas être d'accord avec la fin de la phrase. Mais j'aurais espéré qu'on ne serait pas d'accord avec cette phrase dès le milieu : "mais aussi d'être humain avec sa conscience", puisque cela consiste à la laisser tranquille. Et en fait, dès le début, très idéaliste.

En même temps, c'est vrai, ce qui était pour moi de l'ironie pouvait aussi être interprété comme boudhiste. Je trouve respectable l'idée de n'exiger de soi que ce dont on est capable. Le christianisme, qui demande beaucoup plus, obtient le plus souvent beaucoup moins.

Dans le contexte, je n'aurais pourtant pas crû être pris au sérieux. Et celle-là ?

Citation :
... comment calculer la part d'humanisme qui est en nous ? A la fierté que nous en tirons ?

Et celle-là ?

Citation :
Quand il recalcule sa part à la baisse, il sait qu'il va faire des heureux, très loin.

Bref, s'il faut fermer les frontières, c'est pour protéger les pauvres de nos richesses et de nos illusions,

En fait, en écrivant, je pensais aux situations diverses que décrit MS. Il a très bien fait le tour de la question.

Je ne connais pas l'Egypte, mais je connais d'autres pays d'Afrique, dont certains avec un désert et des nomades (Mauritanie, Niger, Mali, Tchad). C'est vrai que c'est parmi eux que j'ai rencontré les gens les plus indifférents à notre façon de vivre. Ca ne s'oublie pas.

Les paysans, ou plutôt certains de leurs enfants, sont plus souvent attirés par les villes (Dakar, Abidjan, Brazzaville). Parfois, ils n'ont pas eu le choix. Dans les villes, pour les derniers arrivés, qui sont tout seuls, la vie est dure. Et une partie non négligeable de l'économie urbaine est organisée en vue de l'immigration clandestine. C'est-à-dire que la filière commence dès l'arrivée en ville, avec la protection ou le travail qu'on trouve pour survivre.

Pour répondre un peu à yann : je ne connais pas la solution de ce problème, mais il n'est pas de demain, il est d'avant hier. Je connais encore moins le problème de demain. A la place d'une charte des valeurs, je verrais bien un inventaire des plus gros problèmes de demain, avec l'engagement à les étudier concrètement, à leur trouver des solutions efficaces, et à les intégrer au projet du mouvement.

Qu'on le fasse par humanisme ou parce que c'est l'intérêt général, peu importe. Laissons les dogmes et croyances, laïques ou religieuses, dans l'intimité des consciences. Rivalisons par l'engagement, par l'audace, par l'efficacité du projet, et par la puissance mise à le servir.

Ce qu'on attend de Cap21 et des ex-Verts, c'est d'abord, bien sûr, d'empêcher la fusion, pour les premiers, et de mettre un peu de désordre chez nous, pour les seconds. Mais c'est aussi de traiter ces questions-là sérieusement avec nous.

La lutte contre l'immigration clandestine commence très loin de chez nous, dans les villages et dans les villes d'Afrique ou d'ailleurs, et sur les marchés mondiaux des matières premières.

Se focaliser sur des conditions d'entrée sur notre territoire, même si c'est pour veiller à ce qu'elles soient conformes aux droits de l'homme, ce n'est pas suffisant pour faire de nous des humanistes.

Bref, l'humaniste à la mode de chez nous est vraiment aux petits soins avec sa conscience. C'est une aubaine, cette balle à blanc du test ADN, qui serait finalement fait sur la mère, et se révèle irréalisable sur le terrain. Ce n'est pas tous les jours que l'humanisme du centre peut montrer sa différence avec celui de la droite (loin d'être unanime, d'ailleurs).

Ce que je voudrais dire pour conclure avec ce hors sujet, et se tourner vers nos échéances proches, c'est que les proclamations de valeurs sont le terrain rêvé d'une surenchère gratuite, masquant le minimalisme le plus cynique, le plus borné, le plus irresponsable. Nous risquons de passer des heures précieuses, au congrès, à brasser les bons sentiments, et à déborder de formules consensuelles qui ne mangent pas de pain, avec une légère pointe d'insulte envers ceux qui, à droite ou à gauche, ne sont en réalité, a priori, pas moins "républicains", pas moins "humanistes" que nous. On se donnerait à bon compte l'illusion que nous, nous le sommes vraiment. J'espère avoir montré en quoi cette illusion relève du dogme, et devrait être combattue.
Revenir en haut Aller en bas
ArnaudH

avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 43
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: En quoi le MoDem peut-il déranger ?   Ven 26 Oct - 15:57

Alors je suis obligé de faire bref même si j'aurai aimé y passer plus de temps.

Oui, sur l'essentiel je suis d'accord. Sur la forme, il me semble tout de même nécessaire de se pencher sur les valeurs et la charte (même si minimaliste par définition) car c'est le référant qui doit servir sur le terrain pour éviter les débordements (d'où l'intérêt d'être minimaliste plutôt que maximiliste).

Mais bon, oui, nous ne pouns passer les prochains 6 mois à faire la même chose que les derniers 5 mois... à savoir cogiter en interne et en ayant une valeur ajoutée très limitée sur le débat public et la construction de l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.demosweb.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En quoi le MoDem peut-il déranger ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
En quoi le MoDem peut-il déranger ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» question pour tous : quoi ou qui peut favoriser l'unité dans la famille, au travail, ... ?
» C'est quoi le MoDem ?
» Sole au riesling
» qu'avez vous fait du placenta??
» frottis pendant grossesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Démocratie Directe :: Bureau de vote :: Communication du MoDem-
Sauter vers: