AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ecologie et croissance économique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Peut-on faire de l'écologie à grande échelle et continuer à développer notre économie ?
Oui, bien sûr !
60%
 60% [ 49 ]
Peut-être, mais c'est difficile, priorité à la croissance
9%
 9% [ 7 ]
Peut-être, mais c'est difficile, priorité à l'écologie
21%
 21% [ 17 ]
Certainement pas ! Tant pis pour la croissance...
6%
 6% [ 5 ]
Certainement pas ! Tant pis pour l'écologie...
0%
 0% [ 0 ]
Sans opinion
4%
 4% [ 3 ]
Total des votes : 81
 

AuteurMessage
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Ecologie et croissance économique   Mar 10 Juil - 14:29

Décroissance soutenable


La décroissance est un concept politique, économique et social, se plaçant à l'opposé du consensus politique actuel autour de la croissance économique. Il remet en cause l'idée dominante selon laquelle l'augmentation de la production de marchandises (sous forme de biens ou de services) conduit à l'augmentation du bien-être social et propose de diminuer la consommation et la production afin de respecter le climat, l'écosystème et les êtres humains.

La décroissance n'est pas considérée par ses défenseurs comme un dogme politique, ni un modèle économique. Ainsi pour Paul Ariès : « Ce n’est pas une idéologie ni un modèle économique de plus, c’est d’abord un mot-obus pour pulvériser la pensée économiste dominante. ». De la même façon Serge Latouche considère qu'il s'agit d'une «trouvaille rhétorique heureuse» et préfère le terme d’a-croissance, comme on parle d’a-théisme.

Le qualificatif de soutenable est ajouté (Cheynet-Clémentin, 2001) par opposition au développement durable. Il rend une traduction plus juste du mot anglais sustainable que ne donne pas le terme « durable ». Il exprime, selon les objecteurs de croissance, l'idée que dans les situations où le seuil d'une empreinte écologique correspondant à une planète est dépassé individuellement et collectivement, il n'y a plus de développement économique compatible avec le maintien d'un environnement viable. Selon cette thèse, la seule évolution durable passerait donc avant tout par une révision des mécanismes qui amènent à dépasser ces limites. Pour certains partisans de la décroissance, cela conduit à la nécessité politique d'organiser, voire d'imposer ces changements. Pour ceux-ci, le terme "soutenable" traduit alors le souhait que les politiques engagées ne provoquent pas d'effondrement catastrophique de la société.

Critiques

Par sa nature même, le « mot-obus » décroissance provoque de nombreuses réactions. Ainsi on observe l'apparition de nombreuses critiques provenant de milieux très différents : économistes classiques, marxistes, écologistes réformistes, alter-mondialistes, etc.

Ci-dessous un rapide tour d'horizon des objections faites aux "objecteurs de croissance" :

Critique «classique»

L'objection la plus fréquente faite à la décroissance consiste à mettre en avant le fait que la croissance économique est créatrice de richesses, d'emploi, d'amélioration du niveau de vie et ainsi déduire qu'il s'agit d'une condition nécessaire du progrès et de la stabilité sociale. À contrario la décroissance est considérée comme une récession entrainant chômage, perte du pouvoir d'achat des ménages et violences sociales.

On retrouve ces arguments notamment chez les tenants de l' évolutionnisme économique ainsi que dans la plupart des écoles de pensée économique.

Confiance dans les progrès de la science

Une forme de critique de la décroissance défend l'idée que le progrès technique résoudra la question des énergies, des déchets et de la raréfaction des matières premières. Elle s'appuie sur l'esprit des lumières pour développer une vision technophile et optimiste de la recherche scientifique.

Par exemple, les activités de R&D dans le domaine de l'énergie nucléaire pourraient fournir des solutions de substitution face à la probable pénurie de pétrole. À plus long terme, les partisans de la fusion nucléaire prédisent que les réacteurs de type ITER seront des sources d'énergie quasiment inépuisables et peu polluantes.

Cette vision très fréquente peut s'apparenter à du scientisme lorsqu'elle est poussée à l'extrême.

Destruction créative

Le concept économique de la décroissance est fondé sur l'hypothèse que produire toujours plus implique de consommer de plus en plus d'énergie ou de matières premières, tout en diminuant la main-d'œuvre pour la remplacer par des machines. Cette analyse est toutefois contestée par certains, qui estiment que la technique et les progrès de compétitivité permettent de produire plus avec moins, y compris dans le domaine des services. On cite ainsi souvent l'exemple du remplacement des câbles télégraphiques par les satellites de communication.

C'est que l'on appelle la destruction créatrice, c'est-à-dire le processus de disparition de secteurs d'activité conjointement à la création de nouvelles activités économiques. Cette expression est fortement associée à l'économiste Joseph Schumpeter. Selon les économistes capitalistes, toute innovation technologique importante entraîne un processus de destruction créatrice.

Critique social-productiviste

Le point de vue «social-productiviste» (de la social-démocratie au stalinisme), reconnaît ou partage les soucis environnementalistes de la décroissance mais considère que le contrôle et la stratégie de la croissance permettront un développement matériel croissant. Ainsi pour certains marxistes, le concept de décroissance est vain car il élude la question des rapports sociaux.

Cette critique est très courante parmi les militants de Lutte ouvrière[18], la Ligue communiste révolutionnaire [19] et du PCF [20]

Anti-malthusianisme

Certains opposants à la décroissance l'assimilent à une forme de néo-malthusianisme économique [21], ou à une résurgence de formes antérieures du malthusianisme sous-tendant que la croissance est conditionnée par l'exploitation des ressources, les thèses « anti-malthusiennes » prônant au contraire que l'exploitation des ressources dépend du développement économique.

« Une idée rétrograde »

Le concept de décroissance est parfois présenté par ses détracteurs comme un retour en arrière. Ainsi les objecteurs de croissance qui mettent en avant les valeurs de lenteur et de frugalité, ainsi que la rupture avec la société de sur-consommation sont caricaturés comme des technophobes prônant le retour à l'ère de la bougie, voire à l'âge des cavernes.

On peut noter que cette critique était également adressée au mouvement hippy et au luddisme

Critique tiers-mondialiste

Beaucoup de ses détracteurs considèrent que la décroissance est une idée prônée par les classes bourgeoises des pays développées qui sous couvert de protéger l'environnement, souhaitent en fait empêcher les pays dits « sous-développées » d'emprunter le même chemin économique que les pays occidentaux.

Par exemple Claude Allègre caricature le concept de décroissance en le présentant comme une réduction de la croissance imposée aux pauvres par les riches.

« Un concept moralisant et culpabilisateur »

La décroissance apparait pour certains (notamment dans les milieux libertaires) comme un retour des valeurs chrétiennes de dépouillement et rigueur prônées en particulier par François d'Assise. Par exemple, le mensuel La décroissance, le journal de la joie de vivre est souvent critiqué pour ses positions moralistes.

De leur coté, certains écologistes issus du mouvement politique "les Verts" considèrent avec méfiance les concepts de re-localisation et d’autonomie, qu'ils associent à un repli vers une préférence locale ou nationale. Ainsi qu'une disparition des systèmes de solidarités institutionnels.

Critique de Georgescu-Roegen

L'économiste roumain Georgescu-Roegen a fondé sa « théorie bioéconomique » sur une interprétation libre de la seconde loi de la thermodynamique pour s'opposer à une croissance matérielle et énergétique illimitée, invitant à une décroissance économique. Certains estiment que cette analogie contredit l'analyse scientifique des phénomènes d'émergences et de néguentropie qui affectent les systèmes dynamiques complexes tels que l'organisation sociale humaine.

Décroître jusqu'ou ?

Certains, parmi les écologistes ou alter-mondialistes, craignent que l'objectif de décroissance ne devienne une fin en soi.

Croissance propre

À la marge, un autre courant de pensée estime que le XXIe siècle sera celui de la noosphère, où la principale ressource sera l'information et la culture. Par exemple les partisans de la société de l'information, considère que l'humanité est entrée dans une nouvelle ère technologique, et qu'il est désormais possible, grâce à l'informatique et aux télécommunications, de créer de la richesses (i.e. de la croissance) en produisant des services et de l'information. Cette production « immatérielle » est considérée comme non-polluante. Ce qui permet à certains penseurs (notamment Joël de Rosnay ou Bernard Benhamou) d'affirmer qu'il est possible de générer de la croissance sans produire de déchets.

Le concept de « croissance propre » est un des fondements du développement durable.

Courbe environnementale de Kuznets

Les détracteurs de la décroissance utilisent le concept de courbe environnementale de Kuznets affirmant sur des bases empiriques que certains indices de pollution suivent une courbe en U inversé. Par exemple, la pollution de l'air dans certaines régions de France a augmenté au début de la révolution industrielle, pour décroître après la fermeture des usines.

Toutefois cette théorie est régulièrement remise en question. La plupart des experts s'accorde à dire que l'hypothèse de la courbe environnementale de Kuznets n'est vérifiée que pour certains polluants.

Autorégulation du marché

Les détracteurs de la décroissance pensent que la croissance permet la diminution ou la disparition de certains types de productions. Le capitalisme permettrait ainsi l'arbitrage vers des ressources plus abondantes ou vers d'autres biens, et signalerait par les prix du marché une ressource qui se raréfie. D'autres estiment que la croissance économique a deux effets contradictoires. L'augmentation de la production provoque une augmentation de la pollution, mais elle permet aussi :

* d’enrichir les citoyens qui deviendraient alors davantage soucieux de l’environnement qui est considéré comme un bien supérieur (de fait, les règlementations environnementales sont bien plus contraignantes dans les pays riches démocratiques).
* de dégager des suppléments de revenus susceptibles d’être alloués à la protection de l’environnement.
* de diffuser de nouvelles technologies permettant une meilleure utilisation des ressources économiques.
* enfin, les entreprises finissent par réclamer, sous la pression des citoyens-consommateurs, des mesures visant à protéger un environnement nécessaire à la bonne marche de leurs activités.

Citations

* « Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est un fou, ou un économiste. » (Kenneth Boulding)
* « La décroissance ne propose pas de vivre moins, mais mieux avec moins de biens et plus de liens. » (Charte de la décroissance)
* « Nul n'a besoin d'être économiste pour comprendre qu'un individu, ou une collectivité, tirant la majeure partie de ses ressources de son capital, et non de ses revenus, est destiné à la faillite. Tel est pourtant bien le cas des sociétés occidentales, puisqu'elles puisent dans les ressources naturelles de la planète, un patrimoine commun, sans tenir compte du temps nécessaire à leur renouvellement. Non content de piller ce capital, notre modèle économique, fondé sur la croissance, induit en plus une augmentation constante de ces prélèvements. » (Bruno Clémentin et Vincent Cheynet)
* « Les symptômes d'une crise planétaire qui va s'accélérant sont manifestes. On en a de tous côtés cherché le pourquoi. J'avance pour ma part l'explication suivante : la crise s'enracine dans l'échec de l'entreprise moderne, à savoir la substitution de la machine à l'homme. Le grand projet s'est métamorphosé en un implacable procès d'asservissement du producteur et d'intoxication du consommateur. » (Ivan Illich dans son livre La Convivialité)
* « Où est, s'il vous plait, la garantie du progrès ? » (Charles Baudelaire)
* «Si l'humanité entière se comportait comme les pays du Nord, il faudrait deux planètes supplémentaires pour faire face aux besoins.» (Jacques Chirac au sommet de la Terre à Johannesburg le 2 septembre 2002)

Citations critiques

* « Les "décroissants" se proclament humanistes, mais ils ne croient pas en l'homme. Leur pessimisme leur fait dire que l'humanité ne sera pas assez inventive pour trouver des énergies de substitution au pétrole ni assez raisonnable pour éviter un désastre écologique. Mais ils laissent à son sort le milliard d'êtres humains qui vit avec moins de 1 dollar par jour. », Pierre-Antoine Delhommais dans une chronique parue dans le journal français Le Monde.
* « La décroissance est une alternative destructrice. », Nathalie Kosciusko-Morizet, déléguée générale de l'UMP à l'écologie, dans Aujourd'hui en France, le 26 novembre 2006.


wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
SangJun



Masculin Nombre de messages : 66
Age : 35
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Mar 10 Juil - 17:14

C'est certainement possible. Comment le réaliser, je n'en sais rien, mais cela doit être possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kawua



Masculin Nombre de messages : 9
Age : 37
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Mer 11 Juil - 13:05

Il faut juste s'en donner les moyens. Mais la question ext complexe, nous pays "développés" (soit disant) allons dire aux pays émergeants ce qu'ils doivent faire? Mais de toute façon, il n'ya pas le choix, il faut absolument conscillier écologie et croissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yves



Masculin Nombre de messages : 5
Age : 57
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Jeu 12 Juil - 11:02

On a effectivement guère le choix. Cependant et sans vouloir faire du catastrophisme les dernières données scientifiques montrent que les conséquences économiques du réchauffement vont se faire sentir beaucoup plus vite que prévu. On serait maintenant à des échéances de quelques années au lieu de quelques dizaines d'années. Et bon nombre d'entreprise seront bien incapable d'en supporter les effets et pas seulement dans le tourisme ou l'agroalimentaire... il va réellement falloir se poser la question du modèle de croissance et de société de consommation susceptible non pas d'empêcher le réchauffement (c'est largement trop tard) mais d'éviter de passer des effets de seuils et de s'adapter. On en saura plus dans quelques mois.
Je vote "oui bien sur" à la question mais il vaudrait mieux dire "oui on n'a pas le choix et on va changer de modèle de consommation par la force des choses".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miha

avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Age : 70
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Jeu 12 Juil - 11:51

idem : j'ai voté "oui, bien sûr", en pensant "oui, il le faut"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Jeu 12 Juil - 22:06

Un exemple très simple : les Américains (très pragmatiques) sont en train de développer tout un tas d'entreprises basées sur l'écologie (nouvelles énergies, nouveaux matériaux,...).

Attention : ne pas mélanger Bush et le reste des décideurs américains !
Par exemple, la Californie vient bien de basculer en faveur de l'écologie ET de l'économie, bien plus que ne le font les pays européens. De même, l'utilisation des énergies renouvelables est là-bas plus présente qu'on ne le croit au travers de véritables champs d'éoliennes mis en place depuis des décennies alors qu'en France, on en est encore à discuter du bruit (quasi- inexistant) et de l'aspect esthétique de ces dernières !

Je suis persuadé qu'il est possible de défendre l'écologie et de poursuivre une recherche de croissance, d'une autre croissance basée sur la recherche, le développement et la mise en pratique de nouvelles activités liées à un développement plus soucieux de l'avenir de l'humanité. Je ne parle pas de l'avenir de la Terre, car cette dernière se moque bien de tout cela !
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 66
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Sam 14 Juil - 10:20

Comme je l'ai dit ailleurs, « développement durable » est une expression mal choisie parce que mal interprétée, car il ne s'agit pas de croissance continue, mais bien de développer des choses durables.
De même, parler de « décroissance » est une très mauvaise idée, parce que ce mot sous-entend une rétrogradation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eons.fr
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Sam 14 Juil - 13:33

Oui je suis d'accord Jean-Luc, le terme de "décroissance" est très mauvais en matière de marketing politique ! Qui veut se rabougrir ??? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
MarieD

avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 60
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Sam 14 Juil - 15:42

Bonjour,
De nouveau j'ai voté!
Bien sur que l'écologie est super importante!
Si, a l'heure actuelle, nous ne changeons pas notre façon de
manger, d'acheter, de construire des maisons etc etc etc
ce n'est même plus la peine d'écrire, ou de se projeter dans
l'avenir car il n'y aura plus d'avenir!
C'est une des priorité de notre pays, et j'aimerais tellement que
cela soit "la priorité" de tous les pays!
C'est la survie des Hommes, c'est la survie de nos enfants!
j'ai entendu le président dire "c'est super en 2050 nous allons
remettre de l'ordre partout"(en parlant écologie et problemes de climat) c'est sur! car je pense qu'à cette date se sera trop tard!
et je suis trés optimiste! vraiment! Modemement Votre! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Sam 14 Juil - 15:58

Je ne comprend pas, tu as voté pour quoi alors Marie ? Enfin si tu veux bien le dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
MarieD

avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 60
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Sam 14 Juil - 17:48

Peut-on faire de l'écologie à grande échelle et continuer à développer notre économie ?
j'ai répondu : OUI Bien sur!
Sorry, si je n'étais pas assez claire!
Pourtant j'ai dit en 1er : Bien sur que l'écologie est importante!
Et elle serra encore plus importante (car cela va devenir une
urgence) et nous pourrons développer notre économie!
C'est béné? :bball:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladur



Masculin Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Jeu 19 Juil - 11:12

Il ne faut pas confondre développement éco et croissance éco... C'est comme confondre qualité et quantité!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modemaurice

avatar

Masculin Nombre de messages : 199
Age : 62
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Dim 29 Juil - 9:23

Sans opinion...
Parce que je suis empêtré dans :
écologie à grande échelle > production industrielle > économie > pollution. Shocked

tout ce qui est à grande échelle mène au désastre;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Dim 29 Juil - 11:32

Exactement pourleboss, il faudra un jour prendre conscience que la vraie écologie détruit des marchés, donc détruit quelque part des emplois, d'où en même temps une nécessaire réorganisation complète de notre organisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
flec

avatar

Féminin Nombre de messages : 59
Age : 61
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Mer 15 Aoû - 15:23

Je pense qu'écologie et croissance économique ne sont pas antinomiques.
Par contre ça implique une véritable révolution dans les modes de consommation, et dans la production industrielle.

Ce qui est regrettable, c'est la lenteur de la prise de conscience d'une part et l'inertie de nos gouvernants sur ce thème d'autre part.

Yves ne donne pas dans le catastrophisme, mais il y a réellement le feu au lac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jelex



Masculin Nombre de messages : 24
Age : 50
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Jeu 16 Aoû - 1:23

oui bien sûr je m'en remets à Corinne Lepage et Cap21
une écologie de la raison, chiffrée, contre l'idéologie écologiste à la petite semaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jelex



Masculin Nombre de messages : 24
Age : 50
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Jeu 16 Aoû - 1:24

et puis l'ecologie est une chose trop sérieuse pour la laisser aux écologistes Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bounty

avatar

Féminin Nombre de messages : 57
Age : 48
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Jeu 16 Aoû - 13:29

je pense que les deux peuvent etre lies mais pas facile.

il faut repenser nos reflexes et reflexions economiques

et puis, il faudra aussi un jour se poser la question des "refugies ecologiques" (le bangladesh par ex dont le territoire est quasi entierement au niveau de la mer, on fera quoi de ses habitants dans qq annees?) mais c'est une autre question, peut etre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flec

avatar

Féminin Nombre de messages : 59
Age : 61
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Jeu 16 Aoû - 14:13

Est-ce vraiment une autre question ? Pas vraiment, la montée du niveau des mers se fait déjà sentir par endroits. Il va falloir un jour que nos dirigeants s'en inquiètent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorgat



Masculin Nombre de messages : 16
Age : 37
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Jeu 16 Aoû - 14:58

Je pense qu'il ne faut pas se soucier de "croissance" ou
"décroissance". Il faut se soucier de se fixer des objectifs
écologiques de respect de la planète en premier lieu et se donner les
moyens de les atteindre et je crois que l'activité humaine suivra.



J'ai voté "Peut-être, mais c'est difficile, priorité à l'écologie"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Jeu 16 Aoû - 16:06

Moi aussi et je me sentais un peu seul au début donc ça me rassure de voir qu'on est quelques uns !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
flec

avatar

Féminin Nombre de messages : 59
Age : 61
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Jeu 16 Aoû - 16:45

Pour paraphraser Jacques Brel, je pourrais te dire Non Yann t'es pas tout seul.

Le souci est que ce sujet est tellement sensible, il y a tant et tant de comportements à revoir que je ne sais pas si un politique aura le courage d'affronter ce problème.

Je pense qu'il faudra que ça vienne des populations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cebrian
Invité



MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Sam 15 Sep - 15:52

bonjour,

Vous n'êtes pas seul à être désarmé face à l'oublie de la nature.A l'heure actuelle , le seul dirigeant de très haut niveau à en parler s'en détoure , c'est l'ex vice président al gore des états unis.Même avec des preuves,le brouillard est toujours là.c'est dur , mais la "galère" a commencé qu'on le veuille ou non.
La seule mobilisation mondiale ne peut plus suffire à elle seule.Car l'économie est un barrage et en même temps un fardeau, C'est la totalité des fondements économiques qui sont à repenser par exemple l'annulation tout les 40 ans de toutes les dettes nationales (les 226 pays) en échange de cette refonte et de la tolérance zéro pollution dans toutes les artisanats,entreprises,services d'états ect...est un électrochoc qui aménera une forme(maîtrise des défiçites publiques pas de budget nationale négatif...) de sagesse de simpliçité honnête, après tout qu'est ce qui empêche l'onu et la banque mondiale de promouvoir un référend'homme d'autorisation à l'annulation de cette fichu dette tous les 40 ans.

je suis de tout coeur avec vous....

cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Mer 19 Sep - 12:11

bonjours,
l'écologie et croissance économique,est l'affaire du monde
entier pour sauver la planète terre ,car nous sommes dans
l'humanité beaucoup à y vivre,et combattre ensemble ce
serez pas un luxe pour notre époque ,riche ou pauvre ;si tous le monde pourrez se donner la main , au lieu de regarder
son nombril , la vie serai plus respirable.
Ou en n'est le pacte d'écologie de nicolas hulot à ce jour?

cordialement
christine-marie
Revenir en haut Aller en bas
boiboisse71



Masculin Nombre de messages : 2
Age : 65
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   Jeu 20 Sep - 23:10

Oui j'ai voté oui
Mais faut-il pas dans certains cas taxer certaines machines qui polluent et remplacent les humains.
Ces taxes pourraient aussi renflouer notre CAISSE D ASSURANCE MALADIE pour la part salariale débauchée et souvent ces outils performants tournent 24 H / 24 H et souvent construits dans des pays hors UE.

Amicalement à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisselot.jr@orange.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecologie et croissance économique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecologie et croissance économique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» BŒUF ÉCONOMIQUE
» L'année économique et sociale 2009.
» Politique économique du Modem ???
» la situation économique de la vallée de l'Andelle
» Elections européennes : liste Europe Ecologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Démocratie Directe :: Bureau de vote :: Projet du MoDem-
Sauter vers: