AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Que pensez-vous de ce principe de solidarité familale ?
Très favorable
22%
 22% [ 6 ]
Assez favorable
15%
 15% [ 4 ]
Plutôt défavorable
22%
 22% [ 6 ]
Très défavorable
26%
 26% [ 7 ]
Sans opinion/Autre
15%
 15% [ 4 ]
Total des votes : 27
 

AuteurMessage
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 78
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Mer 6 Fév - 8:18

L'harmonisation fiscale est l'un des chapitres bloqués par le Royaume Uni. Ce pays rend impossible la réalisation d'une Europe politique et ne s'en cache pas.
J'aimerai que le centrisme, qui se flatte de son esprit européen, prenne position un jour prochain sur sa position à l'égard du sabotage systématique pratiqué par le R.U.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aleksander

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 57
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 2:16

Je pense finalement que l'on ne devrait pas trop lutter contre ce que l'on appelle "évasion fiscale", mais qui est en réalité un transfert de capitaux à l'étranger, leur déplacement hors la France...

1. Car pourquoi, au fait, l'Etat se sent-il en droit de prélever sa "dîme" sur le capital des particuliers ou des entreprises?

Car il offre, en échange de l'impôt prélevé, le service de protéger le propriétaire de l'expropriation, par exemple contre les voleurs ou autres agresseurs, pour que l'entrepreneur ou le propriéraire puisse faire tranquilement son business.

Si le capital est transféré à l'étranger, c'est l'autre état, par exemple la Suisse, qui se charge de cette protection, et c'est à elle que reviennent les impôts... L'Etat français s'affranchirait ici de son rôle de protection, une fois le capital parti, il aurait besoin de moins de policiers, de gendarmes, de juges qui encadrent la propriété, et ses dépenses diminueraient...

Je pense que l'on devrait peut-être revenir à la conception de JJ Rousseau, d'un contrat social. L'Etat aurait droit de prélever un impôt sur la propriété, uniquement dans la mesure où il rendrait service au propriétaire...

2. Offrir des déductions d'impôts aux enfants quand leur père ramène le capital en France? Pour que les enfants jouent le rôle fidélisant ou moralisateur envers leurs riches parents? Enfants parrains... Wink Mais ils mettraient quel type de pression sur leurs aînés: morale ou pécuniaire, pour le bien commun ou plutôt dans leur propre intérêt financier de rejetons prodigues? Bon, je connais des actions et dépenses philanthropiques pour lesquelles on obtient des déductions d'impôts... "La solidarité familiale" en serait une? Ramener le capital en France, se ferait un geste philanthrope???

_________________
Je définirais mon rôle ainsi: l'avocat du diable défend une personne ou une idée tombée en disgrâce, là où elle n'a pas tous ses torts, et à l'inverse - il émet des objections là où elle jouit d'une adoration excessive. (Selon Karl R. Popper, définir est une question de convention)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 2:38

advocatus diaboli a écrit:


Je pense que l'on devrait peut-être revenir à la conception de JJ Rousseau, d'un contrat social. L'Etat aurait droit de prélever un impôt sur la propriété, uniquement dans la mesure où il rendrait service au propriétaire...

Je me suis toujours demandé si Johnny Haliday aurait fait fortune si il etait né Srilankai ?

L état à apporté securité soutient à la famille et aux entreprises du pauvre devenu donc riche.

Le contrat social c est celui qui renit sa terre nouriciere qui doit en payer la rupture et non pas l etat qui serait obligé d apporter un quelconque service en contrepartie.
Dailleurs ces plus que riche devrait dans ce cas ne pas se faire rembourser leur chimio quand il auront un cancer et laisser le SAMU aux autres...

Par contre l etat offre deja toute une panoplie de niches fiscales qui leurs permet non seulement de ne pas payer l impot mais de multiplier les sommes qu ils devrait payer dans divers investissements.

Je suis pour la supression de ces niches fiscale car seul l autorité de l etat peux savoir ou l argent de l impot doit etre redistribuer et pour quel montant.

Il y aura toujours un ilot perdu proteges par les puissants " paradi fiscal". comment lutter c est comme les delocalisations .

Je propose que ci ces personnes preferent ces iles pour leur pognons qu ils y vive avec les service que cet etat lui propose.
Il parait que se sont les riches qui vivent le plus dans des ghetos...
Mais bien entendu les ilots au sein de l europe sont une vaste mascarade.
En gros les avantages de l europe sans les inconvenients, c est le ver dans la pomme en sorte.

Le but du jeux c est que tout le monde paye l impot et l etat si il est bien gere s occupe de la solidarité. Alors peut etre paieront NOUS TOUS moins d Impots.

"La france tu l aime ou tu la quitte" et c est quand meme pas moi qui l ai inventé.

Ceci étant dit j adore manger mon dessert devant mes enfants surtout si ils n en on pas eu.
Je me leche les doigts meme...

_________________
"J aurais pu faire autre chose de ma vie"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 2:58

advocatus diaboli a écrit:
Steff02 a écrit:
Sinon ca rejoint la question de l'harmonie fiscale en UE, et d'une répartition fiscale commune.

Apparemment, l'harmonisation fiscale a été possible au niveau des prélèvements fiscaux, portant sur les dépenses des ménages. C'est à dire au niveau de la TVA. Jacques Chirac, semble-t-il, n'a pas réussi à briser la TVA commune européenne dans la restauration, et ramener la TVA pour les repas dans les grands restaurants à 5,5%...

C est pouquoi des millions de subventions ont ete verse a ces corps de metier
Notament le groupe Accor perçois plusieurs millions par an en plus de ses millions de benefices. Benefices qui sont de plus fort mal redistribuer aux salariés...
"Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark"

_________________
"J aurais pu faire autre chose de ma vie"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
modemaurice

avatar

Masculin Nombre de messages : 199
Age : 63
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 7:27

S'lut,
J'aime pas trop l'europe dans son état actuel.
Mais les capitaux qui sortent de France et vont en Europe, reviennent de l'Europe vers la France sous d'autres formes.
Les politiques de transport; les subventions etc...

L'harmonie viendra le jour où les lobbyistes seront chassés du Temple et que la politique fera son travail à Bruxelle.

OK ! y en a pour un sacré foutu moment. Mais c'est ça le rêve de demain !

_________________
Maurice 69620
MoDemement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 78
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 10:28

C'est curieux, certains semblent confondre évasion fiscale et exportation de capitaux, et d'autres mélanger les deux. Vous espérez arriver à une conclusion sensée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aleksander

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 57
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 13:10

Le terme "évasion fiscale", valable pour ce fil de discussion (peut-être pas ailleurs), a été défini par Yann dans le post initial, je cite:

"...une partie de l'argent planquée à l'étranger par les plus riches d'entre nous, évasion fiscale estimée à 200 milliards d'euros ! (...)
Je propose donc la solution suivante : le principe de solidarité familiale. C'est tout simple : il s'agirait d'alléger les prélèvements fiscaux des descendants à hauteur des augmentations de patrimoine des parents (et non sur la base de la déclaration actuelle). Ainsi, plus un contribuable déclarera de patrimoine qu'il ne déclarait pas auparavant, moins ses enfants seront "chargés" en terme de prélèvements."

En effet, Alain Bertier a en partie raison: on ne devrait pas parler de capital (moyens de production, comme machines, équipements, mobilier, immobilier industriel,...), mais du patrimoine... Bien que certains parlent de "capital financier"...

Après ces précisions et clarifications, la question de Yann reste entière, et des suggestions précédentes pour trouver une solution sont bien valables, jusqu'à la preuve du contraire.

_________________
Je définirais mon rôle ainsi: l'avocat du diable défend une personne ou une idée tombée en disgrâce, là où elle n'a pas tous ses torts, et à l'inverse - il émet des objections là où elle jouit d'une adoration excessive. (Selon Karl R. Popper, définir est une question de convention)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 78
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 13:51

Yann a évidemment le droit de définir "évasion fiscale" comme il veut, mais cela ne facilite pas la discussion pour ceux qui connaisse le sens habituel de cette expression. De plus, l'"argent planqué à l'étranger" n'a pas forcément triché avec le fisc, ce qui ajoute à une fantaisie sémantique une faute de sens, le tout rendant la discussion vraiment difficile : plus personne ne sait de quoi on parle. Quant au résultat du sondage, je ne vous dis pas ! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aleksander

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 57
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 15:56

Alain BERTIER a écrit:
l'"argent planqué à l'étranger" n'a pas forcément triché avec le fisc...

Pourriez-vous me donner une autre raison de "planquer l'argent à l'étranger"?

En dehors des situations particulières, justifiées, comme, pour donner un exemple historique, un juif d'Allemagne d'avant 1939 qui planque son patrimoine à l'étranger, pour fuir la confiscation par le régime, donc en dehors de ça, je ne vois pas d'autres motifs que celui de tricher... Fuir la fiscalité ou le Fisc (ou fuir le Führer Wink ), ici l'expression de Yann, évasion fiscale, trouve son sens...

_________________
Je définirais mon rôle ainsi: l'avocat du diable défend une personne ou une idée tombée en disgrâce, là où elle n'a pas tous ses torts, et à l'inverse - il émet des objections là où elle jouit d'une adoration excessive. (Selon Karl R. Popper, définir est une question de convention)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 17:01

Alain BERTIER a écrit:
Yann a évidemment le droit de définir "évasion fiscale" comme il veut, mais cela ne facilite pas la discussion pour ceux qui connaisse le sens habituel de cette expression. De plus, l'"argent planqué à l'étranger" n'a pas forcément triché avec le fisc, ce qui ajoute à une fantaisie sémantique une faute de sens, le tout rendant la discussion vraiment difficile : plus personne ne sait de quoi on parle. Quant au résultat du sondage, je ne vous dis pas ! drunken

Tu parle des apports en capital et aux investissement à l etranger.
Je pensais au revenu de ces investissement qui au final doivent bien revenir dans le foyer fiscal qui doit bien lui se trouver quelque part...
En europe ou ailleurs.
C est encore une foi les revenus du patrimoine et des investissements qu il convient de fiscaliser de maniere juste et c est ceux ci qui utilise moultes subterfuges pour ne pas contribuer.

Ne taxons pas l avoir mais les dividendes et la pluevalue soit LE REVENU global.

Evasion fiscal ou vol de l etat avec premeditation ... Les termes parlent d eux meme:
La prison est aussi un bon moyen de disuasion.

Apres on peut toujours trouver l impots injuste et on en paye toujours trop meme si pour ma part j aimerai bien en payer...

_________________
"J aurais pu faire autre chose de ma vie"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
aleksander

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 57
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 18:34

MS a écrit:
Ne taxons pas l'avoir mais les dividendes et la plus-value, soit LE REVENU global.

Pour ce qui est l'avoir (les richesses possédées), il faut bien le protéger, entre autres par les gendarmes, les policiers, les juges, le personnel judiciaire, y compris les femmes de ménage dans les cours de justice, et l'armée, si nécessaire, donc une certaine taxation par l'Etat paraît justifiée.

Pour ce qui est les revenus, la plus-value et les dividendes, une taxation devrait dependre de l'utilisation de ceux-ci. C'est déjà partiellement le cas, d'ailleurs. Si l'on destine son revenu à des actions caritatives ou par exemple à mettre sa maison aux normes thermiques, alors on profite d'allègements fiscaux. Il faudrait, je pense élargir ce système "discriminatoire" de la fiscalité, au vu du genre de dépenses.

Il me semble assez contradictoire de demander aux gens "Enrichissez-vous!", "Travaillez plus longtemps", "Gagnez plus!" si en même temps on a l'intention de prélever plus de taxes là dessus (car la plus-value, les dividendes et revenu augmentent si on travaille plus)...

_________________
Je définirais mon rôle ainsi: l'avocat du diable défend une personne ou une idée tombée en disgrâce, là où elle n'a pas tous ses torts, et à l'inverse - il émet des objections là où elle jouit d'une adoration excessive. (Selon Karl R. Popper, définir est une question de convention)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 19:40

advocatus diaboli a écrit:
MS a écrit:
Ne taxons pas l'avoir mais les dividendes et la plus-value, soit LE REVENU global.



Il me semble assez contradictoire de demander aux gens "Enrichissez-vous!", "Travaillez plus longtemps", "Gagnez plus!" ..

Sauf que ca c est pas dans notre programme... Vous vous etes trompé de parti et de slogan...

_________________
"J aurais pu faire autre chose de ma vie"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 20:03

advocatus diaboli a écrit:
MS a écrit:
Ne taxons pas l'avoir mais les dividendes et la plus-value, soit LE REVENU global.


Pour ce qui est les revenus, la plus-value et les dividendes, une taxation devrait dependre de l'utilisation de ceux-ci. C'est déjà partiellement le cas, d'ailleurs. Si l'on destine son revenu à des actions caritatives ou par exemple à mettre sa maison aux normes thermiques, alors on profite d'allègements fiscaux. Il faudrait, je pense élargir ce système "discriminatoire" de la fiscalité, au vu du genre de dépenses. ...

Sauf que ce systeme est faussé car les prix sont alors fortement augmenté et par consequent les artisans se sucre sur l etat.
Exemple systeme d aide au personnes ---insatallation adsl sur site 90 euros et on vous annonce un abbatement d impot de 50 % alors que la valeur reel du service est de 40 euros.
L etat est alors perdant et je vous parle pas des incitations energetique.
Une climatisation n a jamais été ecologique et pourtant abbtement d impot mais sucrage d artisan.

Il serait plus judicieux que l etat preleve et ensuite aide ces secteurs dans leur charges pour que leur prix soit competitif et ainsi s adresse au plus grand nombre tout en developpant l emploi.

Ne parlons pas des investissement dans la location de bateau de croisieres dans les iles... Credit d impot
le logement credit d impot.
etc etc

_________________
"J aurais pu faire autre chose de ma vie"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 78
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 20:06

advocatus diaboli a écrit:
Alain BERTIER a écrit:
l'"argent planqué à l'étranger" n'a pas forcément triché avec le fisc...

Pourriez-vous me donner une autre raison de "planquer l'argent à l'étranger"?

En dehors des situations particulières, justifiées, comme, pour donner un exemple historique, un juif d'Allemagne d'avant 1939 qui planque son patrimoine à l'étranger, pour fuir la confiscation par le régime, donc en dehors de ça, je ne vois pas d'autres motifs que celui de tricher... Fuir la fiscalité ou le Fisc (ou fuir le Führer Wink ), ici l'expression de Yann, évasion fiscale, trouve son sens...

Faire quelque chose de licite n'est pas tricher, même si vous désapprouvez. D'autre part l'usage du mot planquer au lieu de placer décrit le jugement de celui qui parle plutôt que l'action qu'il décrit, me semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 78
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 20:10

MS a écrit:
Alain BERTIER a écrit:
Yann a évidemment le droit de définir "évasion fiscale" comme il veut, mais cela ne facilite pas la discussion pour ceux qui connaisse le sens habituel de cette expression. De plus, l'"argent planqué à l'étranger" n'a pas forcément triché avec le fisc, ce qui ajoute à une fantaisie sémantique une faute de sens, le tout rendant la discussion vraiment difficile : plus personne ne sait de quoi on parle. Quant au résultat du sondage, je ne vous dis pas ! drunken

Tu parle des apports en capital et aux investissement à l etranger.
Je pensais au revenu de ces investissement qui au final doivent bien revenir dans le foyer fiscal qui doit bien lui se trouver quelque part...
En europe ou ailleurs.
C est encore une foi les revenus du patrimoine et des investissements qu il convient de fiscaliser de maniere juste et c est ceux ci qui utilise moultes subterfuges pour ne pas contribuer.

Ne taxons pas l avoir mais les dividendes et la pluevalue soit LE REVENU global.

Evasion fiscal ou vol de l etat avec premeditation ... Les termes parlent d eux meme:
La prison est aussi un bon moyen de disuasion.

Apres on peut toujours trouver l impots injuste et on en paye toujours trop meme si pour ma part j aimerai bien en payer...
J'essayais juste de savoir de quoi on parle car cela rend la discussion souvent plus intéressante. Mais si on veut simplement pouvoir dire que l'association argent avec étranger c'est vilain-pas beau, la précision est inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 20:14

advocatus diaboli a écrit:
MS a écrit:
Ne taxons pas l'avoir mais les dividendes et la plus-value, soit LE REVENU global.

Pour ce qui est l'avoir (les richesses possédées), il faut bien le protéger, entre autres par les gendarmes, les policiers, les juges, le personnel judiciaire, y compris les femmes de ménage dans les cours de justice, et l'armée, si nécessaire, donc une certaine taxation par l'Etat paraît justifiée.

...

Les avoirs lorsqu il sont extraterritoriaux et on parle bien ici de ceux la, ne sont pas sous la responsabilité de l etat mais bien dans le capital risque de l investisseur.
Meme si l etat deploient parfois ces troupes en zone etrangere pour proteger certains interets... mais on pourrais trouver à redire la dessus...
Pas trop d accords moi.

_________________
"J aurais pu faire autre chose de ma vie"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
aleksander

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 57
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   Jeu 7 Fév - 22:47

Oui, bien sûr MS, les avoirs placés à l'étranger, par exemple en Suisse, ne devraient pas donner de soucis à l'Etat français, pour ce qui est la protection. Je croyais que vous parliez des avoirs en France et proposiez qu'il ne fallait pas les taxer.

_________________
Je définirais mon rôle ainsi: l'avocat du diable défend une personne ou une idée tombée en disgrâce, là où elle n'a pas tous ses torts, et à l'inverse - il émet des objections là où elle jouit d'une adoration excessive. (Selon Karl R. Popper, définir est une question de convention)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lutte contre l'évasion fiscale : la solidarité familiale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» lutte contre la vitesse et l’alcool au volant renforcée
» la lutte contre les mines
» Il lutte contre le sommeil
» Rapport sur la lutte contre l'insécurité - 2014 (Mission d'information Blazy)
» Lutte contre le fanatisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Démocratie Directe :: Bureau de vote :: Projet du MoDem-
Sauter vers: