AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 IVG : la clause de conscience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Que pensez-vous de supprimer la clause de conscience ?
Très favorable
22%
 22% [ 11 ]
Assez favorable
18%
 18% [ 9 ]
Plutôt défavorable
26%
 26% [ 13 ]
Très défavorable
22%
 22% [ 11 ]
Sans opinion/Autre
12%
 12% [ 6 ]
Total des votes : 50
 

AuteurMessage
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Sam 3 Nov - 1:16

Avec le scandale de l'arche de Zoé qui éclabouse le gouvernement, j'ai entendu les chiffres.

Pour 1000 enfants adoptés en France, 4000 le sont depuis l'étranger.

Il serait bon de permettre aux femmes d'avoir un autre choix que l'IVG.

De plus, la moitié du foetus appartient au père; une mesure devrait permettre au père de s'opposer à l'avortement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacqueline



Féminin Nombre de messages : 24
Age : 66
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Lun 5 Nov - 23:21

Je me retrouverais dans cette situation..

Je préfèrerais avoir à faire à un médecin qui comprend ma situation, qu' à un médecin contraint par la loi de pratiquer une IVG , contraire ses convictions. J'aurais trop la trouille..

En plus on doit se faire assez de reproches à soi même sans devoir supporter en plus ceux du toubib , et une loi n'y pourra rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mar 6 Nov - 0:22

jacqueline a écrit:
Je préfèrerais avoir à faire à un médecin qui comprend ma situation, qu' à un médecin contraint par la loi de pratiquer une IVG
Mais si tu ne trouves aucun médecin pour avoir à faire avec toi et que tu arrives au 12ème mois ? Tu préfères avoir à faire à ton enfant non désiré, toute ta vie, ou tu préfères avoir à faire un médecin très loin de chez toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
SangJun



Masculin Nombre de messages : 66
Age : 35
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mar 6 Nov - 1:31

Méthos a écrit:
Avec le scandale de l'arche de Zoé qui éclabouse le gouvernement, j'ai entendu les chiffres.

Pour 1000 enfants adoptés en France, 4000 le sont depuis l'étranger.

Il serait bon de permettre aux femmes d'avoir un autre choix que l'IVG.

De plus, la moitié du foetus appartient au père; une mesure devrait permettre au père de s'opposer à l'avortement.

C'est surtout l'adoption qui est à revoir. Les enfants à adopter en France, il y en a. Seuls problèmes (que je ne mélange pas) :
1- C'est plus compliqué
2- On doit pouvoir "choisir" (j'ai pas d'autres verbes, mais je sais qu'il n'est pas le plus approprié) l'enfant que l'on adopte donc ici ou ailleurs, peu importe
3- Il est plus facile pour certain(e)s taré(e)s d'adopter un enfant à l'étranger plutôt que devoir faire face à la loi de son pays qui vérifiera s'il/elle est apte à s'en occuper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mar 6 Nov - 2:44

yann 35 a écrit:
jacqueline a écrit:
Je préfèrerais avoir à faire à un médecin qui comprend ma situation, qu' à un médecin contraint par la loi de pratiquer une IVG
Mais si tu ne trouves aucun médecin pour avoir à faire avec toi et que tu arrives au 12ème mois ? Tu préfères avoir à faire à ton enfant non désiré, toute ta vie, ou tu préfères avoir à faire un médecin très loin de chez toi ?


A notre époque, une femme n'a plus a "supporté" un enfant toute sa vie.

Le scandale de l'arche de Zoé le prouve, il y a des familles en demande d'enfant et à côtés, des avortements....dois je en dire plus ou tirez vous la même conclusion que moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacqueline



Féminin Nombre de messages : 24
Age : 66
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mar 6 Nov - 2:59

yann 35 a écrit:

Mais si tu ne trouves aucun médecin pour avoir à faire avec toi et que tu arrives au 12ème mois ? Tu préfères avoir à faire à ton enfant non désiré, toute ta vie, ou tu préfères avoir à faire un médecin très loin de chez toi ?

Sans hésiter .

Il y a deux ans , une amie a accueilli une copine des sa fille, tout juste majeure, enceinte larguée, pour que ça se passe dans de bonnes conditions et qu'elle n'ait rien à dire à ses parents, un peu trop coincés sur le sujet.. ( en 2005 ! ).

Par contre un jour je suivais deux ados dans la rue , elles parlaient assez fort , et l'une dit à l'autre : "tant pis je me ferais avorter.." Ca m'a choquée, qu'elle prennent l' IVG avec autant de légèreté, pourtant je ne suis pas catho, et moraliste, mais athée..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mar 6 Nov - 19:33

jacqueline a écrit:
yann 35 a écrit:

Mais si tu ne trouves aucun médecin pour avoir à faire avec toi et que tu arrives au 12ème mois ? Tu préfères avoir à faire à ton enfant non désiré, toute ta vie, ou tu préfères avoir à faire un médecin très loin de chez toi ?

Sans hésiter .

Il y a deux ans , une amie a accueilli une copine des sa fille, tout juste majeure, enceinte larguée, pour que ça se passe dans de bonnes conditions et qu'elle n'ait rien à dire à ses parents, un peu trop coincés sur le sujet.. ( en 2005 ! ).

Et sais tu si cette jeune fille aurait été prête à le garder pour le confier ensuite à une famille?

Par contre un jour je suivais deux ados dans la rue , elles parlaient assez fort , et l'une dit à l'autre : "tant pis je me ferais avorter.." Ca m'a choquée, qu'elle prennent l' IVG avec autant de légèreté, pourtant je ne suis pas catho, et moraliste, mais athée..

Tout à fait d'accord!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo

avatar

Masculin Nombre de messages : 60
Age : 33
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mar 6 Nov - 23:42

jacqueline a écrit:
Par contre un jour je suivais deux ados dans la rue , elles parlaient assez fort , et l'une dit à l'autre : "tant pis je me ferais avorter.." Ca m'a choquée, qu'elle prennent l' IVG avec autant de légèreté, pourtant je ne suis pas catho, et moraliste, mais athée..


Il y a de grosses différences entre les mots et les actes... surtout chez une/un ado. Quoiqu'il en soit une IVG est généralement traumatisante, pas la peine d'en rajouter en "repoussant" les femmes qui ont besoin d'aide pour avorter des hôpitaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Sam 10 Nov - 15:58

j'ai mis plutôt défavorable car je pense que ça doit être conservé mais qu'il faut néamoins assurer un "service minimum" (désolé c'est le seul mot que je trouve)
Revenir en haut Aller en bas
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Sam 10 Nov - 16:54

J ai voté




Très défavorable







29%
Le probleme est peux on trouver un medecin pour avorter avec cettes clause .
La réponse est oui donc pas de problemes.

Par contre il serait bon de séparer les avortements thérapeutiques des avortement de "confort".
Je parle du vécu ou d une femme atristé de ne pouvoir garder son enfant qui se voit placé dans la meme chambre qu une autre qui elle ne voulait pas le garder. ( et je reste soft)

On ne peut obliger les medecins à faire un acte contre leur conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Sam 10 Nov - 17:31

MS a écrit:
Le probleme est peux on trouver un medecin pour avorter avec cettes clause .
La réponse est oui donc pas de problemes.
La réponse est non MS, une femme ne trouve pas toujours à temps un médecin disponible pour pratiquer un IVG avant le terme des 10 semaines, et encore moins avant le terme des 12 semaines.

Sinon on ne se poserait pas la question évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
Méthos



Masculin Nombre de messages : 76
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Sam 10 Nov - 18:32

yann 35 a écrit:
MS a écrit:
Le probleme est peux on trouver un medecin pour avorter avec cettes clause .
La réponse est oui donc pas de problemes.
La réponse est non MS, une femme ne trouve pas toujours à temps un médecin disponible pour pratiquer un IVG avant le terme des 10 semaines, et encore moins avant le terme des 12 semaines.

Sinon on ne se poserait pas la question évidemment.


Aurais tu des chiffres la dessus; je ne crois pas en effet que le problème vienne d'un manque de moyen ou de médecin.

Prend le cas de la gagnante de l'émission musicale de M6; elle a "découvert" qu'elle était enceinte de 6 mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo

avatar

Masculin Nombre de messages : 60
Age : 33
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Sam 10 Nov - 20:19

yann 35 a écrit:
MS a écrit:
Le probleme est peux on trouver un medecin pour avorter avec cettes clause .
La réponse est oui donc pas de problemes.
La réponse est non MS, une femme ne trouve pas toujours à temps un médecin disponible pour pratiquer un IVG avant le terme des 10 semaines, et encore moins avant le terme des 12 semaines.

Sinon on ne se poserait pas la question évidemment.


+1 !!!

La réponse est NON, complètement ! C'est une vrai guerre pour pouvoir se faire avorter, et après 10 semaines, bien que la loi française le permet, c'est même quasi impossible.

On pousse les femmes dans une grande détresse psychologique à migrer par exemple en Espagne pour y subir les IVG. C'est scandaleux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mar 13 Nov - 12:57

Flo a écrit:
yann 35 a écrit:
MS a écrit:
Le probleme est peux on trouver un medecin pour avorter avec cettes clause .
La réponse est oui donc pas de problemes.
La réponse est non MS, une femme ne trouve pas toujours à temps un médecin disponible pour pratiquer un IVG avant le terme des 10 semaines, et encore moins avant le terme des 12 semaines.

Sinon on ne se poserait pas la question évidemment.


+1 !!!

La réponse est NON, complètement ! C'est une vrai guerre pour pouvoir se faire avorter, et après 10 semaines, bien que la loi française le permet, c'est même quasi impossible.

On pousse les femmes dans une grande détresse psychologique à migrer par exemple en Espagne pour y subir les IVG. C'est scandaleux...

Il serait bon d avoir les chiffres d une étude sérieuse pour pouvoir ce prononcer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
Flo

avatar

Masculin Nombre de messages : 60
Age : 33
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mar 13 Nov - 20:17

MS a écrit:
Il serait bon d avoir les chiffres d une étude sérieuse pour pouvoir ce prononcer...

Tu veux quoi, une étude de l'INSEE sur le pourcentage de femme qui se font refouler des hopitaux pour une IVG ?


Non, plus sérieusement... Discute tout simplement avec une femme qui a essayé/réussit à se faire avorter avant ou après 10 semaines et tu verras. C'est pas quelque chose d'isolé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 503
Age : 40
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mar 13 Nov - 20:31

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demosweb.eu
ChristianB

avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 70
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mer 14 Nov - 12:35

En ce qui concerne la liberté (et s'en est une) de mettre fin à une grossesse, seule la volonté de la personne concernée est à prendre en compte. Il n'y a que les grenouilles de bénitier de toutes catégories pour vouloir remettre en cause ce droit à disposer de son corps. La loi Weill a permis et continue à permettre de sauver des vies de femmes. En ce qui concerne la clause de conscience, il faudrait modifier le texte qui la prévoit. En effet, avoir des réticences une fois, pour des raisons médicales cela se comprend. Un médecin qui systématiquement empêche, bloque, tergiverse devrait être invité à changer de spécialité. Je conçois que par ethique religieuse on n'accepte pas ce genre de pratique. Mais cette option ne doit concerner que l'individu lui même. Le respect de l'autre et de ses choix, il n'y a que cela à prendre en compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citoyensetdemocrates.forumpro.fr/
JeePeeHell22



Masculin Nombre de messages : 5
Age : 65
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Lun 21 Avr - 12:28

ChristianB a écrit:
En ce qui concerne la liberté (et s'en est une) de mettre fin à une grossesse, seule la volonté de la personne concernée est à prendre en compte. Il n'y a que les grenouilles de bénitier ....

Objection ici.
Il y a aussi la liberté du médecin d' effectuer les actes qui lui semblent utiles etc.
Et le problème particulier de la grossesse, c' est que, en quelque sorte, le médecin a devant lui non pas UN mais (éventuellement) DEUX patients. Autrement dit il a le droit de considérer que l' embryon dans le ventre de la mère est aussi un "patient". (considérer un embryon comme une vie humaine n' a , nous serons bien d' acccord, rien d' automatique, mais pas dans l' autre sens non plus, OK?)
Et la V.O. du serment d' Hippocrate n' a pas été écrite par des grenouilles de bénitier ( en fait à l' époque du sanctuaire Cos, il semble bien que l' idée était de ne pas risquer la vie de la mère par des manœuvres dangereuses...alors qu' il ne semblait pas anormal d' abandonner les nouveaux nés dans la nature comme "régulation de naissance").
D' une certaine façon, obliger un médecin à un acte que sa conscience réprouve serait une atteinte à la laïcité.
Et je précise que c' es tmon métier et que, personnellement je pratiquerais très volontier une IVG (sauf que je ne suis pas gynéco ), mais il s' agit de MOI.Je n' ai aucune raison d' imposer cela à un confrère.
En fait la situation est très variable d' une région à l' autre. Et l' un des problèmes réels que nous avons n' est PAS le manque de médecin pour les IVG mais sans doute l' embouteillage du système de soins en général (RV pour échographie etc.) du fait de la diminution de médecins en particulier en Gynéco-Obst (et en médecine Générale...)
Jeep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamouchka



Féminin Nombre de messages : 5
Age : 51
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Lun 21 Avr - 18:24

Le droit à la vie :



A qui faut-il le réserver ? A la mère ou à l’enfant ?

Quel intérêt a la société de trancher en faveur de l’un ou l’autre ?

Car choisir la mère ou l’enfant, c’est prendre le parti de l’un contre. C’est se permettre de se mêler de l’intimité et c’est admettre que la réponse de la société se basera uniquement sur les seuls intérêts de cette société, en tenant compte plus ou moins des désirs des deux autres protagonistes, qui engagent leurs vies, eux !

Préserver la vie de la mère :

Dans ce cas, l’avortement est analysé comme un choix désagréable suite à un évènement aux conséquences mal évaluées … mais aussi la préservation de la vie de la mère (contre les risques mortels d’avortement clandestin …) pour qu’à l’avenir, elle puisse devenir mère, selon ses vœux. C’est en somme, un moyen de deuxième chance, la vie, pour une femme et ses enfants à venir.

C’est aussi l’occasion de l’informer et de l’éduquer sur les méthodes de « prévention » et de « préservation » avec l’éducation sexuelle, les mesures de protection (préservatif, pilule, abstinence).

Plus généralement, cette éducation ne doit pas être réservée aux femmes car un enfant se fait à deux… Hommes et femmes doivent savoir que toute action a des conséquences. Si les partenaires n’évoluent pas dans la société avec les mêmes droits et les mêmes devoirs, le système devient bancal.

Le droit n’est pas tout. Respecter les règles est nécessaire. La connaissance et l’étude de la règle ainsi que sa pratique révèle le choix d’une société. Elle permet le pronostique de sa durée et sa cohérence.

Toute réflexion sur un choix de société ne doit pas occulter le « facteur » humain. Il faut admettre qu’un raisonnement impeccable peut en pratique être ruiné par des motivations égoïstes.

En l’espèce, le sujet nous renvoie à notre représentation de ce qu’est la famille, le couple, la multiplication des individus et la pratique de la « bagatelle ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lioubova.baba@hotmail.fr
aleksander

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 57
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mar 22 Avr - 0:55

"Le droit à la vie"...

Bon, la Vie a plusieurs facettes. Les bactéries, dont celles responsables de la tuberculose ou de la lèpre, sont aussi bien vivantes... ainsi que les protozoaires, responsables du paludisme; les petites bêtes qui provoquent des épidémies ou détruisent las plantations, etc, etc...
On hésite avec les virus, dont celui du Sida, car c'est juste du matériel génétique qui se réproduit dans un hôte, en l'embobinant pour arriver à ses fins...
Enfin, les cellules cancéreuses sont bien vivantes, même trop vivantes Wink .

Je pense que l'on devrait avoir une hiérarchie de valeurs, mettre d'abord la Vie ou éviction de la Souffrance? Il y a ce proverbe romain: "La première chose, c'est ne pas nuire" (primum non nocere). Moi, je le préciserais: "La première chose, c'est ne pas faire souffrir"...

Un embryon de 12 mois, souffre-t-il? Plus qu'un mammifère adulte, genre chien?

Mais, je pense que l'on devrait quand même reconnaître à un médecin le droit de réfuser une IVG, s'il voit dans l'embryon, et à plus forte raison dans le foetus, un être humain qui peut souffrir, ou alors un destin brisé artificiellement en cas de IVG... Cela peut dépendre de sa religiosité (leçons de catéchisme dans l'enfance), mais aussi, je pense, d'une sensibilité naturelle... Des sensibilités humaines peuvent varier: entre notre adoration pour les chiens et les traitements que leurs réservent les Chinois...

Une fois, j'ai demandé à un neurochirurgien très connu, qui a fait des multiples opérations sur le cerveau, dont celui des petits enfants: "A partir de quel moment, dans la vie embryonnaire ou foetale, apparaissent-ils, dans le cerveau, des structures responsables de la souffrance, une conscience douloureuse?" Il n'a pas su me répondre, pas même une moindre ébauche de réponse. Tout un champ reste à explorer. Que font les chercheurs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modemaurice

avatar

Masculin Nombre de messages : 199
Age : 63
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mar 22 Avr - 6:21

Neutral Les chercheurs ?... Ils essaient d'aller s'asseoire auprès de l'embryon, dans le ventre de sa mère, pour pouvoir lui poser des questions du genre "dis coco, si je te pince un peu là, sur le pouce, t'as mal ?..."

Pas simple, hein ?!, la Vie !!! geek

_________________
Maurice 69620
MoDemement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aleksander

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 57
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mer 23 Avr - 0:18

Je pense qu'il serait maintenant tout à fait possible de localiser, dans le cerveau, les structures qui sont responsables de la souffrance humaine.
On dispose déjà, il me semble, de méthodes qui permettent de visualiser en temps réel le travail du cerveau soumis à des stimulations, dont stimulations douloureuses, par exemple le "IRM fonctionnel" (IRMf). Certaines zones du cerveau s'allument sur l'écran...
Même la seule intention chez le sujet ainsi scanné, par ex. de faire un mouvement, peut être visualisée.

Un exemple, détection par IRMf de zones de perception visuelle:



Il suffirait d'identifier les zones responsable de la souffrance chez l'adulte ou même l'enfant, puis regarder si de mêmes zones ou tissus se trouvent chez l'embryon ou le foetus de telle ou telle durée de vie intrautérine (ayant avorté spontanément).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modemaurice

avatar

Masculin Nombre de messages : 199
Age : 63
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mer 23 Avr - 6:59

Que la zone existe et qu'elle réagisse à tel ou tel stimulus de douleur dit-il néanmoins que l'analyse du fait se traduise - dans l'entendement du foetus - par : "aïe ! merde ça fait mal !!" ?...

Suspect c'est beau la vie mais... c'est ch...t ! Very Happy

_________________
Maurice 69620
MoDemement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modemaurice

avatar

Masculin Nombre de messages : 199
Age : 63
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mer 23 Avr - 7:03

Et puis, chez le maso ?... Les mêmes stimuli feront réagir la même zone avec une analyse du fait final un tantinet différente puisqu'alors, la douleur, c'est du plaisir.

Cool C'est ch...t la vie mais... qu'est ce qu'on s'marre ! Suspect

_________________
Maurice 69620
MoDemement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MS

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 47
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   Mer 23 Avr - 11:05

modemaurice a écrit:
Et puis, chez le maso ?... Les mêmes stimuli feront réagir la même zone avec une analyse du fait final un tantinet différente puisqu'alors, la douleur, c'est du plaisir.

Cool C'est ch...t la vie mais... qu'est ce qu'on s'marre ! Suspect

Des foetus masos doit pas y en avoir des masses:lol!:

_________________
"J aurais pu faire autre chose de ma vie"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maning-system.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: IVG : la clause de conscience   

Revenir en haut Aller en bas
 
IVG : la clause de conscience
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Clause du bail : annulation si refus de changement de destination ?
» contrat collaboration, clause non reinstallation...
» Clause "travaux" dans un bail professionnel
» Clause remorque
» clause remorque ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Démocratie Directe :: Bureau de vote :: Projet du MoDem-
Sauter vers: